Télévision

RTL-TVi a réalisé des scores honorables d’audience avec We love Céline, en dépit de la qualité très discutable du divertissement

BRUXELLES En ne tenant compte que des audiences (et d’un record établi par la chaîne pour un mardi sur la tranche horaire 17-23 heures...merci Le Bêtisier), la soirée de Noël de RTL-TVi a tenu toutes ses promesses...

Pourtant, le cadeau de taille (We love Céline) sous le sapin (perdant déjà ses épines) de la chaîne privée avait beau être bien emballé – promo à gogo autour de Céline Dion – et garni de rubans dorés, il ne pesait pas bien lourd une fois débarrassé de toutes ses fioritures. Une émission dite événementielle qui, finalement, ressemblait à la répétition d’un spectacle scolaire de fin d’année. Et avec une prof de chant comme Céline Dion, le public était en droit de s’attendre à mieux.

On récapitule donc – mais en vrac – les noms des petits chanteurs venus entonner quelques classiques de la superstar (attention, ça va crescendo) : Baptiste Giabiconi (pour rappel, le mannequin qui chante), Tal (sur un Pour que tu m’aimes encore saboté), la troupe de 1789 (qui semblait passer une audition pour la Star Ac’), Roberto Bellarosa (à qui on reconnaît un grand talent de comédien : il a presque réussi à nous faire gober qu’il chantait devant Céline Dion… en fait, face à un siège vide) et on en passe et pas des meilleurs.

Ouf, Chimène Badi, Stanislas (compositeur d’une belle chanson sur le dernier album de la star québécoise) et Maurane étaient présents pour que l’invitée d’honneur ne voie pas sa soirée résumée à un futur sans avenir pour la chanson populaire.

Avec des prétendants (cités précédemment) de cette trempe, on n’est pas, mais alors vraiment pas, pressé que Céline Dion passe un jour le flambeau.

Une question : comment diable a-t-on vendu cette émission à une Céline Dion toujours bonne cliente mais pourtant méticuleuse dans le choix de ses apparitions télé (bagage chargé de 220 millions d’albums vendus oblige) ? Même Maurane s’en est allée de son petit commentaire (via Twitter) durant l’émission (préenregistrée bien évidemment) : “Bon à part Amel et Chimène, j’ai trouvé ça emmerdant mais tu n’y es pour rien mon chou” (sic).

Le chou en question, c’est Thomas Van Hamme, plus (bonne) poire que chou durant ce We Love Céline. Apparaissant aussi vite qu’il ne disparaissait à l’écran (face à Céline ou pas…), il tenait le rôle ingrat. Mais rassurez-vous, l’animateur de RTL n’a pas fait moins bien que le duo formé de Natasha St Pier et de l’insipide Matthieu Star Ac’ Delormeau (dépêché par l’autre diffuseur, NRJ12). C’est sûr, n’est pas Lumbroso et Drucker qui veut.

Gageons que les 368.100 téléspectateurs ont tenu le coup jusqu’au bout par amour – et empathie – pour une Céline Dion pro jusqu’au bout.



© La Dernière Heure 2012