Zemmour vs Taubira: le journaliste contre-attaque

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Télévision

Après avoir suscité l'ire des associations anti-racistes, le polémiste que certains adorent détester ne compte pas rendre les armes

PARIS Eric Zemmour, le come-back. Mercredi dernier, le journaliste avait à nouveau créé la polémique. Lors d'une de ses chroniques matinales sur les ondes de RTL, l'ancien camarade de Laurent Ruquier avait "allumé" la nouvelle ministre de la Justice, Christine Taubira. "En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais", avait-il déclaré. Des propos jugés racistes et misogynes, selon le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples).

Cette chronique pourrait coûter cher au journaliste. L'Express affirme que Zemmour ne ferait plus partie des plans de RTL pour la rentrée. Après son dérapage sur les trafiquants noirs et arabes chez Ardisson, ces critiques à l'égard de la ministre Taubira sont peut-être la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Invité à s'expliquer sur ses propos lors de la matinale, le journaliste a toutefois persisté. "Ce ne sont que des Torquemada de café du commerce qui essayent de (le) brûler en Place de Grève", s'est-il exclamé. "Quand j'attaque Montebourg, ce n'est pas l'homme blanc que j'attaque (...) Je fais une analyse politique, idéologique. Les personnes ne sont pas en cause."

Malgré ces explications, Zemmour pourrait bien se faire une nouvelle fois virer après son éviction d'"On n'est pas couchés".


© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner