groupe E

Ajax

chances de l'emporter
★★☆☆☆

Un 13 porte-bonheur ?

Incapable de se qualifier pour une phase finale de Coupe d'Europe la saison dernière, l'Ajax doit une revanche à ses supporters. D'autant que le club n'a plus rien gagné depuis 2014, une aberration pour une institution comme celle-là. La faute est à moitié pardonnée avec une qualification pour la Ligue des Champions (en éliminant notamment le Standard). Une première depuis quatre ans. Impressionnants face à des Liégeois dépassés, les Ajacides d'Erik ten Hag possèdent un bon équilibre entre la jeunesse (Matthijs de Ligt, Noussair Mazraoui, Frenkie de Jong, David Neres) et l'expérience (Daley Blind, Klaas-Jan Huntelaar, Dusan Tadic, Lasse Schöne). Ce sont surtout sur les deux premiers, qui ont goûté au plus haut niveau (Manchester United, AC Milan, Real Madrid) que l'on compte du côté d'Amsterdam pour mener les jeunes pousses vers le sommet. Surtout que si le Bayern semble hors d'atteinte, il y a un coup à jouer face à Benfica et l'AEK dans la course à la deuxième place. Atteindre les huitièmes de finale, voilà qui serait une première depuis 13 ans pour l'Ajax. À l'époque, Huntelaar était déjà là à la pointe de l'attaque. Thomas Vermaelen était titulaire en défense. C'est dire si ça date…

Le joueur à suivre

Matthijs De Ligt

Text de remplacement

Titulaire indiscutable au cœur de la défense depuis plus d'un an, capitaine d'une des meilleures équipe d'Eredivisie, pisté par Manchester City et le Barça à 19 ans à peine, Matthijs de Ligt incarne le futur de cet Ajax qui doit retrouver son lustre passé. La défenseur central a donc déjà pris le brassard, ce qui démontre que tout juste sorti de l'adolescence, le garçon a déjà du cran et de la confiance. Avec son mètre 88, il en impose physiquement, mais aussi techniquement, en recherchant la solution la plus propre et en commettant peu de fautes (0,8 coup franc concédé et un tacle tenté par match). On se situe donc dans la plus pure tradition ajacide, entre relance correcte (plus de 90% de passes réussies) et bonne vision du jeu. Issu du centre de formation du club (logique que son jeu soit empreint de cette philosophie), il continue d'apprendre aux côtés du revenant Daley Blind. Un apport important, car en dépit d'un talent indéniable, Matthijs paraît encore un peu jeune pour le grand saut vers le top européen. Mais le voir évoluer en Champions League apportera déjà un bon aperçu de son véritable potentiel. Surtout que l'on sait que le football néerlandais ne brille pas grâce à l'imperméabilité de ses défenses. Qu'à cela ne tienne, de Ligt est LE joueur à suivre à l'Ajax.

A. He.

Champions League - AS Rome