groupe B

Barcelone

chances de l'emporter
★★★★★

Reprendre le dessus sur le Real

Les Catalans en ont assez de voir leur ennemi juré, le Real Madrid, soulever la coupe aux grandes oreilles lors de chaque fin de saison depuis trois ans. La bande à Lionel Messi, dernière équipe victorieuse avant l'hégémonie madrilène, veut récupérer sa part du gâteau. En 2015, le Barça avait pu compter sur plusieurs joueurs clefs qui sont aujourd'hui partis : Neymar, Xavi, Iniesta, Pedro, Dani Alves ou encore Mascherano. Trois éliminations en quart de finale plus tard, les hommes d'Ernesto Valverde pourront compter sur une attaque de feu pour éviter un nouvel échec. Messi, Suarez, Coutinho, Arturo Vidal et Ousmane Dembelé risquent de faire des dégâts même si ce groupe B est sans conteste l'un des plus relevés. Qu’importe pour Leo Messi qui a retrouvé une seconde jeunesse (4 buts en 4 matches). Son objectif évident est de reprendre le Ballon d'Or à Cristiano Ronaldo tout en remportant la C1. “Cette année, je crois que nous avons un effectif qui nous permet de rêver” , assure la Pulga. “Les recrues vont nous aider à être meilleurs qu’avant. Nous allons faire tout ce qui est possible pour que cette si belle coupe vienne au Camp Nou.”

Le joueur à suivre

Ousmane Dembelé

Text de remplacement

Il grandit et séduit davantage de match en match. Le virevoltant ailier français de 21 ans a passé un cap la saison dernière en signant au Barça. Il vient d'en passer un autre avec un titre de champion du monde sur le dos (même s'il n'a pas joué beaucoup) et surtout des prestations de plus en plus convaincantes et régulières avec les Blaugranas. Il s'est d'ailleurs installé comme un vrai titulaire depuis le début de la saison avec déjà trois buts au compteur. Plus libre, plus solide physiquement et plus épanoui que la saison dernière, Ousmane Dembelé et sa vitesse vont certainement faire très mal aux défenses adverses.

S. Ha.

L'avis d'Alex Teklak

"L'élimination dès les quarts de finale l'an passé contre l'AS Rome a fragilisé Ernesto Valverde. Notamment dans la manière. Se faire sortir de la sorte, en ayant mal géré le match retour sans avoir ménagé au préalable certains des titulaires incontournables, l'a mis sous pression. À la base, son style très réaliste, très pragmatique tranche considérablement avec les standards habituels de cette équipe. Cette manière de faire est difficile à accepter avec la victoire, encore plus quand elle n'est pas au rendez-vous. Et avoir gagné le championnat puis la Coupe a été dès lors une sorte de minimum vital pour lui. Ce que le Barça a vécu à Rome n'est pas comparable avec ce qu'il avait infligé au Paris SG en terme de circonstances car les Catalans ont plus été surpris par une vraie victoire construite tactiquement quand les Français avaient fait preuve de suffisance. Mais l'affront existe. Les recrues très onéreuses de l'an passé que sont Dembélé et Coutinho sont très attendues. Surtout le Français qui a été souvent blessé. Pour lui, il ne s'agit pas de confirmer mais bien de se révéler."

Recueillis par Jo. L.

Champions League - Barcelone