groupe D

Galatasaray

chances de l'emporter
★☆☆☆☆

Retour d'un club historique en C1

Les chaudes ambiances stambouliotes sont de retour en C1 ! Deux longues années que les supporters attendaient ce moment. Champion de Turquie l'an dernier lors de l'ultime journée, l'été ne fut pas de tout repos pour les dirigeants. En cause : Le départ de leur attaquant star Bafetimbi Gomis. Le Français, auteur de 29 goals en 33 matchs, était leur meilleur buteur et a pris la poudre d'escampette vers l'Arabie Saoudite. Les dirigeants ont réalisé une belle plus-value – 6 millions d'euros- sur un joueur de 33 ans, mais la perte sportive est inestimable. Pour le remplacer, le club a recruté un joueur bien connu de notre championnat avec Henry Onyekuru. Fatih Terim peut s'appuyer sur un groupe expérimenté. L’entraîneur compte sur Ndiaye et, surtout, Fernando pour sécuriser son milieu de terrain. Younes Belhanda occupera le poste de numéro dix et devra orienter le jeu par sa qualité de passe. Sur les côtés, Sofiane Feghouli, Gümüs, Onyekuru ou Rodrigues auront pour mission d'alimenter Eren Derdiyok. Pour se qualifier, l'équipe turque devra engranger un maximum de points à la maison et compter sur ses supporters. Quart de finaliste face au Real Madrid il y a cinq ans, le club est à la recherche de son glorieux passé. Éliminé l'an dernier par Osterslund en préliminaire de l'Europa League, Galatasray sera revanchard à l'idée de démontrer que cette défaite n'était qu'une erreur de parcours.

Le joueur à suivre

Henry Onyekuru

Text de remplacement

Le joueur de 21 ans a obtenu le transfert qu'il désirait. Ne voulant plus faire escale du côté de Neerpede, l'international nigérian (2 sélections), a posé ses valises à Istanbul. La carrière de l'ailier démarre dans la campagne eupenoise. Là-bas, Onyekuru explose littéralement à tel point que le club germanophone semble déjà trop petit pour lui. 24 goals en 41 matchs plus tard, Everton toque à sa porte et pose un chèque de huit millions d'euros sur la table. Conscient que la marche est peut-être trop haute, il est envoyé en prêt au RSCA Anderlecht dans la foulée. Dans une équipe qui ne tourne pas, Henry confirme son potentiel et devient le meilleur buteur du club à la trêve. En décembre, le joueur connaît le premier coup d'arrêt de sa jeune carrière : il se blesse et se fissure les ligaments du genou droit contre... Eupen. Le joueur ne rejouera jamais pour les Mauves. De retour chez les Toffees, Henry est sur une voie de garage. Si son nom circule du côté de Nerpeede il signe en prêt sec d'une année dans le bouillant club de Galatasaray. Dans le Bosphore, l'attaquant aura la lourde tâche de remplacer Bafetimbi Gomis dans le cœur des supporters turcs. Pas une mince à faire d'autant que les deux joueurs ont un profil différent. Ses débuts sont réussis pour le moment, titulaire lors des quatre premières journées, Henry a déjà planté deux goals. Désireux de s'imposer à Everton d'ici un an, la LDC pourrait être une vitrine parfaite pour confirmer que sa blessure n’est plus qu’un mauvais souvenir.

G.J.

Champions League - Galatasaray