groupe C

Liverpool

chances de l'emporter
★★★★★

L’armée rouge repart en campagne

Les images du peuple rouge se déversant dans le virage du stade olympique de Kiev en chantant encore et encore sont encore bien vivaces. Un peu comme la blessure de Mohamed Salah et surtout les bourdes de Loris Karius. Que l'Allemand ait empêché Liverpool de remporter la Ligue des Champions n'est pas un fait établi mais un vrai courant de pensée très répandu pour quiconque a regardé cette finale face au Real. La priorité, pour les Reds, a donc été très vite de trouver un gardien de très haut niveau. Ce qui semble le cas avec Alisson même si ce dernier, avec son jeu au pied à risque, a déjà alimenté les bêtisiers. Le reste de l'effectif n'a subi que quelques retouches. Le Monégasque Fabinho est venu pallier numériquement le départ d'Emre Can, libre, vers la Juventus quand les arrivées du milieu Naby Keita (Leipzig) et de l'ailier Xherdan Shaqiri (Stoke) viennent à la fois apporter une dose de concurrence tout en offrant à Jürgen Klopp davantage d'options dans une équipe qui reste profondément tournée vers l'avant avec son trio infernal, formé par Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mané, prêt à repartir en conquête.

Le joueur à suivre

Mohamed Salah

Text de remplacement

Tout était parfait. Presque trop. Jusqu'à ce que les ennuis commencent. Jusqu'à ce que ce duel avec Sergio Ramos ne vienne à la fois âbimer l'épaule de Mohamed Salah tout en brisant son élan. Envolé ce rêve de Ligue des Champions même si sa sortie sur blessure avait donné à son équipe un surplus d'âme, brisée cette perspective de propager cet élan avec sa sélection à la Coupe du monde. L'été qui s'est écoulé a permis de panser certaines plaies, pas totalement avec les Pharaons puisque le joueur s'est retrouvé en conflit avec sa fédération pour une histoire de droits d'image et a été utilisé politiquement lors du Mondial avec ces fameuses photos aux côtés de Ramzan Khadirov, le sulfureux leader tchétchène. Mais en club, Salah a retrouvé cette spontanéité et cette efficacité qui lui avaient permis l'an passé de tutoyer les sommets. De fréquenter aussi, avec ses 44 buts toutes compétitions confondues dont 10 en Ligue des Champions, des hauteurs qui semblaient réservées à Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Où lui aspire désormais à s'établir dans la durée.

Jonathan Lange

L'avis de Xavier Chen

"Pour Liverpool, c'est un peu cette saison ou jamais. Que ce soit en championnat où les Reds attendent un titre depuis 1990 mais aussi en Ligue des Champions. Ils ont été finalistes, ont fait une très belle saison en étant sans doute l'équipe la plus spectaculaire d'Europe et, avec cette belle base, ont procédé à un recrutement à 200 millions d'euros sur des postes ciblés avec Alisson dans les buts, Fabinho et Keita au milieu et Shaqiri devant. Keita peut d'ailleurs prendre une dimension supplémentaire. Il est très prometteur et apporte déjà son dynamisme. Son intensité colle parfaitement au jeu de Liverpool où tous les ingrédients sont réunis pour faire une grande saison et la dynamique de l'an passé les porte encore. On le voit depuis la reprise. Salah peut-il refaire la même saison ? Je pense, oui. Il l'a démontré en tout cas et peut vivre ce que Kane vit aussi."

Recueillis par Jo. L.

Champions League - Liverpool