groupe E

Manchester City

chances de l'emporter
★★★★★

Les Skyblues doivent franchir un cap

Après deux échecs consécutifs en huitième puis en quart de finale de LDC, Manchester City se doit de viser plus haut. Liverpool, entraînée par Jürgen Klopp, avait mangé tactiquement l’équipe de Guardiola avec une victoire 5-1 sur l’ensemble des deux matches l’an dernier. Cette saison, Kompany et ses coéquipiers ont fait de la C1 une priorité. Le Catalan avait été recruté dans l’optique de remporter cette compétition il y a deux ans. Les Skyblues avancent dans ce groupe F comme LE grandissime favori. Après avoir énormément recruté depuis l’arrivée de Pep, City a subi quelques petites retouches lors de ce mercato. Ryad Mahrez a rejoint l’effectif en provenance de Leicester pour 75 millions d’euros. 

Le 11 de base a fière allure et la concurrence fait rage. Devant comme derrière, tous les postes sont doublés voire triplés. Offensivement, leur réservoir semble inépuisable. En plus de l’Algérien, Sterling, Agüero, Bernardo Silva, Gabriel Jesus ou encore Leroy Sané sont de sacrés clients. Pour les alimenter, ils peuvent compter sur l’élégant Silva ou Ilkay Gundogan. City attend le retour de l’indispensable Kevin De Bruyne, sur la touche pour blessure, dans le courant du mois de novembre. L’an dernier, les Citizens ont brillamment remporté la Premier League. Le Catalan aura eu besoin d’une année de rodage avant que le rouleau compresseur mancunien écrase tout sur son passage. 100 points pris en championnat, 32 victoires, dont 18 d’affilées, 106 buts inscrits, un goal average positif de 79... Une saison record pour les Skyblues ! Pourront-ils rééditer ce type de prestations dans la plus prestigieuse des compétitions européennes ?

Le joueur à suivre

Sergio Agüero

Text de remplacement

Faut-il encore présenter l’Argentin ? Le joueur possède toutes les qualités requises de l’attaquant moderne : mobile, rapide, technique et finition clinique. Complet, ses statistiques sont édifiantes. En 297 matches officiels avec Manchester City, Agüero a planté 204 buts. Présent au club depuis 2011, il a connu toute l’ascension des Skyblues. Véritable légende à Manchester, c’est lui qui avait offert le premier titre de champion de l’ère émiratie en 2012. Lancé par Balotelli, le joueur avait effacé deux adversaires avant de tromper le gardien de QPR à la dernière seconde. En Ligue des Champions, le CV de l’Argentin est aussi éloquent : 31 goals en 61 matches. Sergio Agüero a pourtant un talon d’Achille : les blessures. L’an dernier, l’avant centre de 30 ans a manqué 12 rencontres et 85 jours de compétition à cause de son corps. Pendant cette période, son concurrent direct Gabriel Jesus a fait mieux qu’assurer l’intérim. Peut-être moins indispensable mais toujours précieux, le Kun a compris que le système de Guardiola était exigeant. Avec ses blessures, Agüero ne peut plus jouer tous les matches mais il reste décisif lors de quasiment tous ceux qu’ils disputent. Lorsque son contrat se terminera avec City, le joueur a annoncé qu’il retournerait dans son club de cœur : l’Indenpendiente. Avant cette date, le meilleur buteur de l’histoire des Citizens aura à cœur de remporter le seul trophée européen qui manque à son palmarès.

G.J.
L'avis de Johan Walem

“Même s'ils l'ont moins fait cette année avec l'arrivée uniquement de Riyad Mahrez, Manchester City a dépensé beaucoup d'argent ces dernières années. De telles dépenses entraînent un besoin de résultats. Forcément. Je souhaite voir cette équipe confirmer ses performances de l'année passée. Mais si les investissements sont là, il peut encore manquer cette culture. Cette tradition. J'ai eu l'opportunité d'aller une dizaine de fois dans ce club. On sent que tout a été préparé pour aller très haut. Mais pour l'instant, cela reste dans le paraître et il manque encore des résultats, notamment en Ligue des Champions. Cela reste très financier. Pour nos Diables, il est dommage que Kevin De Bruyne se soit blessé alors que pour Vincent Kompany, il y a toujours un mystère sur son état physique. Mais pour avoir échangé avec lui, il est dans le plaisir désormais. Celui d'être fit et de pouvoir jouer. Et quand il est fit, il apporte énormément. Avoir hérité d'un tel groupe à leur mesure va permettre à cette équipe de faire le plein de confiance avant les premiers gros chocs.”

Recueillis par Jo. L.

Champions League - Manchester City