groupe H

Valence

chances de l'emporter
★★★☆☆

Redevenir Valence

On croyait qu'après deux années de galères, les soucis sportifs étaient derrière lui. Et pourtant, le club de Valence connaît un début de saison difficile. Il va falloir se reprendre assez vite, étant donné que les Murcielagos accueillent directement la Juventus pour ouvrir leur campagne européenne. Vu les hésitations défensives des Espagnols, on craint déjà pour Valence quand Ronaldo, Paulo Dybala, Douglas Costa ou encore Mario Mandzukic fileront vers le but de Neto. Absent du grand bal continental durant deux saisons, l'équipe doit reprendre sa place parmi le gratin espagnol. Si le dernier exercice est à marquer de la mention "très bien" , ce retour au sommet passe par un "truc" en C1. Pas de chance, Marcelino et son squad ont hérité d'un sale groupe. Mais si la Juventus est la favorite, la cause n'est clairement pas perdue pour la deuxième place, tant ManU ne parvient pas à convaincre pour le moment. Certes, mais c'est également le cas des Valenciens, qui ont pourtant opéré un gros mercato, en recrutant Michy Batshuayi (en prêt), et surtout Gonçalo Guedes, Geoffrey Kondogbia, ou encore Kevin Gameiro. Des joueurs intéressants, qui couplés à un coach à la tactique claire et efficace à Villarreal (un immuable 4-4-2), donnaient le droit d'en attendre plus de Valence. Mais le club n'a manifestement pas encore digéré ces arrivées. Aujourd'hui, le temps presse et il va devoir trouver la bonne carburation pour entamer cette campagne européenne pleine de promesses de la meilleure manière possible.

Le joueur à suivre

Michy Batshuayi

Text de remplacement

Le Diable rouge a débarqué à Valence sous forme de prêt. On s'attendait à le voir cartonner aussi rapidement qu'à Dortmund, où il avait vite conquis les cœurs grâce à sa personnalité sympatoche et surtout ses buts. Sauf que l'acclimatation est plus longue dans l'est de l'Espagne, et le Bruxellois a pour le moment dû se contenter de bribes de matches. Si cela a déjà suffi à lui permettre de marquer, SpongeMichy n'a cette fois toujours pas trouvé le chemin des filets. Alarmant ? Pas forcément, car Marcelino n'est pas du genre à paniquer. Sans oublier que son club jouera sur trois tableaux avec un effectif moins fourni que celui de ses rivaux en Liga. Logique dès lors de le voir préserver ses éléments pour ne pas les cramer trop vite dans la saison. La Champion's League, Michy a déjà pu y goûter quelques minutes sous le maillot de Chelsea, le temps pour lui de claquer deux buts. L'appétit vient en mangeant et on imagine facilement la grosse envie de marquer qui animera le Belge au moment de monter sur la pelouse. Surtout après son doublé contre l'Écosse, qui a rappelé à Batsman le goût du but. Celui-ci aura également à cœur de se montrer sur un plateau relevé, afin de rappeler pour la énième fois à la direction des Blues qu'il mérite qu'on lui accorde un peu plus de temps jeu.

A. He.

Champions League - Valence