groupe H

Young Boys

chances de l'emporter
★☆☆☆☆

Boys to Men

Le club de Berne porte bien son nom. En Ligue des Champions, les Suisses seront tout jeunes, étant donné que c'est la première fois que l'équipe de Gerardo Seoane parvient à se hisser à ce stade en C1. Un exploit qui survient suite à un premier titre national en 32 ans et l’élimination du Dinamo Zagreb. C'est dire si l'effervescence est totale du côté de la capitale, même si l'on espérait sans doute ne pas devoir se farcir un tel groupe... Tristes et dégoûtés, les Bernois ? Pas tant que ça... “C'est très spécial pour les Young Boys et toute la Suisse de rencontrer une telle opposition” , a pour sa part déclaré Steve von Bergen, l'expérimenté capitaine de l'équipe (35 ans). “Je pense que c'est bien de rencontrer des équipes qui possèdent chacune une culture footballistique différente. Cela promet de grandes soirées.” Ce dernier aura pour mission de diriger une équipe qui manque d'expérience (beaucoup de titulaires ont moins de 25 ans), mais définitivement pas d'envie de se montrer. Sera-ce suffisant ? Sans doute pas, mais les Boys de Berne disposent d'autres atouts, notamment d'une grosse confiance que leur octroient leurs résultats domestiques, où ils dominent largement les débats, et d’une attaque en grande forme. Bref, si la quatrième place leur semble promise, il faudra tout de même aller les chercher ! Tant mieux.

Le joueur à suivre

Guillaume Hoarau

Text de remplacement

On pensait avoir perdu sa trace après un passage infructueux à Bordeaux, qu'il avait quitté en 2014, direction la Suisse. Sauf que l'attaquant s'est parfaitement relancé et s'éclate comme au premier jour malgré ses 34 ans bien sonnés. Avec 91 buts et 30 passes décisives en 135 rencontres sous le maillot jaune et noir, le Réunionnais cartonne, au point aujourd'hui de retrouver la Ligue des Champions, lui qui y avait déjà goûté en 2012 sous le maillot du PSG (2 buts). Victime de l'arrivée des Qataris à la tête du club, il avait filé en Chine (un flop au Dalian Yifang, le club de Yannick Carrasco), puis en Gironde (re-bide), avant d'atterrir à Berne. Une belle revanche, donc. Le club lui est d'autant plus redevable que le trentenaire a joué un rôle important dans la qualif' en mettant un doublé au match retour à Zagreb, assurant ainsi le ticket européen des Young Boys. Oui, les jeunots ont bien besoin de l'expérience du “vieux” Guillaume pour leur apporter son vécu au moment d'affronter trois géants européens. En pleine forme (il a déjà trouvé le chemin des filets à plusieurs reprises cette saison), l'ancien international ne demande qu'à venir embêter De Gea, Chiellini, José Gaya et consorts. Comme quoi, il y a bel et bien une vie après la Chine, et pas uniquement à Dortmund.

A. He.

Champions League - Young Boys