Charleroi

notre note du mercato
★★★★☆

Le départ de Rezaei a tout changé

Mehdi Bayat l'avait promis, dès la fin de la saison dernière, "Il y aura beaucoup de mouvement lors du mercato estival" . L'administrateur-délégué carolo a tenu parole, même si tout ne s'est pas exactement déroulé comme prévu. Si le début de mercato a été assez calme et ciblé, avec les arrivées de Gholizadeh (ailier), Noorafkan (médian polyvalent) et Perbet (attaquant) combinée aux départs de Pollet, Mata et Stevance, la suite a été plus mouvementée, en août. Le défenseur Dorian Dervite a été recruté pour apporter de la concurrence dans un secteur défensif où Zajkov était blessé (pubalgie).
Pour pallier aux soucis physiques de Nicolas Penneteau (hernie discale), le club a recruté Rémy Riou, l'ancien gardien de Nantes qui venait de casser son contrat à Alanyaspor. Puis, la machine s'est enclenchée de plus belle à la suite du départ en prêt de Chris Bedia à Zulte Waregem mais surtout de la vente, inattendue, de Kaveh Rezaei à Bruges pour six millions d'euros hors bonus. Soit le transfert entre clubs belges le plus cher de l'histoire. Consciente de l'étroitesse du noyau à ce moment-là et mise en alerte par un début de saison très compliqué sur le plan comptable (3 points sur 15 au moment de boucler le mercato), la direction zébrée a alors travaillé d'arrache-pied dans les dernières heures du mercato pour officialiser l'arrivée de cinq joueurs : Victor Osimhen, Adama Niane (attaquants), Gabrielle Angella (défenseur), David Henen et Massimo Bruno (ailier). Non sans casser sa tirelire puisque Niane (700.000 €) et Bruno (800.000 €) sont les deux transferts entrants les plus chers de l'histoire du club.

Le transfert-clé

Massimo Bruno

Text de remplacement

Jusqu'au 31 août à 18 heures, le transfert-clé du Sporting s'appelait Ali Gholizadeh, le virevoltant ailier iranien qui a laissé une belle impression lors de ses premières apparitions sous la vareuse zébrée. Mais les dernières heures du mercato ont tout changé et l'arrivée de Massimo Bruno est, inévitablement, le gros coup carolo du mercato estival.
Acheté à titre définitif à Leipzig (Bundesliga), l'ailier belge de 24 ans, qui avait été prêté à Anderlecht lors des deux dernières saisons, sera forcément la tête de gondole du Sporting dans les mois à venir. Cela fait longtemps que les supporters zébrés attendaient un nom et ils n'ont pas été déçus en découvrant celui de Bruno, d'autant que le joueur a été formé, en partie, à Charleroi et qu'il a disputé son premier match professionnel sous la vareuse du Sporting, en 2011 (face au Cercle de Bruges).
Vu la somme de transfert record (800.000 € hors bonus et pourcentage à la revente) dépensée par la direction hennuyère pour s'attacher ses services, Massimo Bruno aura une solide pression sur les épaules. Mais sa qualité de passe et sa combativité seront inévitablement de précieux atouts pour la bande à Felice Mazzù dans les mois à venir...

Maxime Jacques

Arrivées
Ali Gholizadeh (Saipa FC)
Omid Noorafkan (FC Esteghlal)
Gabriele Angella (prêt, Udinese)
David Henen (libre, Everton U23)
Massimo Bruno (Leipzig)
Paul Arnold Garita (Bristol City)
Jérémy Perbet (FC Bruges)
Dorian Dervite (libre, Bolton)
Rémy Riou (libre, Alanyaspor)
Victor Osimhen (prêt, Wolfsbourg)
Adama Niane (Troyes)
Gabriele Angella (prêt, Udinese)
David Henen (libre, Everton U23)
Départs
Anthony D'Alberto (fin de prêt, Moreirense)
Ethan Poulain (fin de contrat, UR La Louvière Centre)
Jordan Remacle (fin de contrat)
Amara Baby (Antwerp)
Mamadou Fall (prêt, Eupen)
Paul Arnold Garita (prêt, Dunkerque)
Clinton Mata (FC Bruges)
David Pollet (Eupen)
Florent Stevance (Tours)
Julien Célestine (RWDM)
Chris Bedia (prêt, Zulte Waregem)
Kaveh Rezaei (FC Bruges)
Willy Semedo (Roulers)
L'avis de Teklak

"C’est un peu délicat pour moi de parler de Charleroi puisque j’y travaille. La blessure de Penneteau est embêtante, tout comme ce début de saison décevant. Le départ de Rezaei fait qu’il a fallu chercher un attaquant dans l’urgence mais il était impossible de refuser autant d’argent. Il était aussi nécessaire d’accéder aux demandes de joueurs comme Baby, qui cherchaient à partir…"

N. Ch.

equipe-charleroi