Arielle Dombasle manque de cachet

Guy Bernard Publié le - Mis à jour le

Show-biz

La moitié de BHL crache sur Children for Peace (23 juin). L’œuvre caritative aurait dû… la payer pour qu’elle débarque à Marbella

PARIS “Une immense déception ! C’est honteux ! J’ai envie de vomir.”

Qui fait bisquer Yanou Collart, l’attachée de presse de Children for Peace, un gala de charité fixé à Marbella, le 23 juin ? Arielle Dombasle, herself.

Pressentie pour trôner comme invitée d’honneur de ce show international, la donzelle de BHL avait marqué son accord. Jusqu’à en émouvoir notre interlocutrice, son amie depuis trois décennies (!) : “J’ai été très touchée par ce que j’ai cru être une façon plus profonde de s’impliquer”, indique Yanou Collart.

Parce que la chanteuse qui se croit diva manifesta, dans un premier temps, son désir de vocalises. Qu’à cela ne tienne ! L’organisation du spectacle caritatif allait insérer l’Arielle, son violoniste et son guitariste un peu avant – ou un peu après – un trio emmené par Montserrat Caballe.

Détails à l’usage des dubitatifs. Uno  : Arielle Dombasle et sa clique se seraient évidemment envolés sans bourse délier. Dos  : une Vanessa Redgrave ou un Alain Delon reçurent une invite similaire. Tres  : quelqu’un comme Sophia Loren ne se fit pas prier pour associer gracieusement son prestige à la bonne œuvre que soutient tout de même l’Unesco.

Arielle Dombasle, si ! Dès lors qu’elle apprit (ou comprit) le sens du mot charité, la femme fit marche arrière. En quelque quarante années de boulot et des liens – parfois étroits – avec Jerry Lewis, Tom Cruise, Kathleen Turner, Brooke Shields ou Goldie Hawn, par exemple, Yanou Collart n’était jamais tombée sur pareil os. “Lors d’événements caritatifs, elle chante pour se faire payer…”, eut le toupet de mettre noir sur blanc l’agent de l’artiste.

Dire que Yanou Collart avait même songé demander à la généreuse Arielle de remettre, à l’occasion du Children for Peace, un Award à sa grande copine, Marisa Berenson !

Moralité ? Si vous avez quelques deniers superfétatoires, versez-les au couple sympa de l’année, BHL /Domsbale. Paraît qu’ils ne roulent plus sur l’or…



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner