Kristen Stewart, l’actrice la mieux payée

P.L. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Show-biz

Elle a gagné 34,5 millions de dollars au cours des douze derniers mois

HOLLYWOOD Hollywood n’a jamais généré autant de profits (32,6 milliards de dollars en 2011, contre 31,8 milliards un an plus tôt : nouveau record battu) mais, crise oblige, les cachets des stars, eux, suivent une trajectoire inverse. Avec une forte tendance à la baisse.

Il est loin le temps où Julia Roberts pouvait réclamer 20 millions de dollars pour un seul film. Aujourd’hui, pour avoir une chance de grimper au sommet de l’échelle des gains, il faut commencer petit et espérer devenir la vedette d’une saga à succès.

L’habile négociatrice Emma Watson l’avait bien compris, elle qui avait laissé sous-entendre qu’elle en avait assez d’Harry Potter… jusqu’à ce que ses émoluments soient très fortement revus à la hausse. Technique aussi utilisée par Kristen Stewart pour devenir l’actrice la mieux payée entre mai 2011 et mai 2012, selon le classement établi par Forbes.

Comme Twilight pouvait difficilement se terminer sans elle, elle a exigé (et obtenu) un cachet de 12,5 millions de dollars par film. Plus un pourcentage sur les recettes. Et même si elle a tourné On the road pour des clopinettes, elle a pu de nouveau réclamer le maximum pour B lanche-Neige et le chasseur . Et voilà comment on devient numéro un à Hollywood.

De peu devant Cameron Diaz (34 millions de $), qui mise avant tout sur les pourcentages de recettes, formule payante avec le très rentable Bad Teacher . Sandra Bullock arrive troisième, avec 25 millions. Pas mal puisqu’elle a passé l’année à élever son fils et produire des films sans se montrer devant une caméra.

Si on peut difficilement plaindre les heureux bénéficiaires d’émoluments dont ne peuvent même pas rêver les gagnants du Lotto en Belgique, force est quand même de constater que les cachets hollywoodiens restent fortement emprunts de sexisme. En additionnant les gains du top 10 féminin, on arrive à 197,5 millions de dollars gagnés en un an. Alors que pour le top 10 masculin, la somme grimpe à 361 millions de dollars. Une différence gigantesque qu’absolument rien ne justifie.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner