La ville de Saanen dément avoir demandé à Johnny Hallyday de quitter la Suisse

Publié le - Mis à jour le

Show-biz

"Ce ne sont que des fausses rumeurs de A à Z"


GENEVE Les autorités de la ville suisse de Saanen-Gstaad, dans laquelle réside Johnny Hallyday, n'a jamais demandé au chanteur français de quitter ce pays, a indiqué à l'AFP un responsable locale, apportant un démenti aux informations rapportées par des médias.

"Ce ne sont que des fausses rumeurs de A à Z. Cela fait partie des élections françaises 2012 et des coups bas dans ce domaine", a déclaré le directeur administratif de la station de ski de Saanen-Gstaad, Armando Chissalé.

"Même si M. Hallyday a dit qu'il passe une grande partie à Los Angeles et Paris, ici il vient skier", a-t-il ajouté. Le chanteur, légende du rock français, âgé de 68 ans, s'est installé en 2007 en Suisse, où il profite d'un forfait fiscal. Mais le 25 avril sur la radio française RTL, Johnny Hallyday a indiqué qu'il partageait sa vie entre Los Angeles et Paris.

Selon l'hebdomadaire Le Point, ces déclarations ont provoqué le courroux des autorités helvétiques, dont celles de Saanen. L'article explique ainsi que le chanteur a été "discrètement prié de quitter la Suisse".

Pour M. Chissalé, "personne de chez nous, même le syndic (maire, ndlr) de Saanen n'a fait de déclarations reportées dans Le Point. C'est que baratin".
Le système de forfait fiscal, contesté dans plusieurs cantons suisses, est proposé aux seuls étrangers, s'ils remplissent certaines conditions comme ne pas exercer d'emploi dans la Confédération. L'impôt est alors calculé sur les dépenses du contribuable et non sur sa fortune ou ses revenus, ce qui rend cette taxe très avantageuse.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner