Le Supercondriaque Dany Boon en Belgique

Patrick Laurent et Yannick Natelhoff Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Show-biz

Il se trouve actuellement chez nous pour les repérages, le casting des figurants et le tournage de Supercondriaque

BRUXELLES Si vous avez l’impression de croiser Dany Boon dans les rues de Bruxelles, de Waterloo ou d’Anvers, inutile de pincer violemment un conjoint qui ne vous a rien fait ou de vous rendre illico chez l’opticien : le réalisateur de Bienvenue ches les Ch’tis et de Rien à déclarer se trouve bel et bien sur notre territoire pour l’instant. Pour les besoins de son quatrième long métrage derrière et devant la caméra, Supercondriaque .

Entre le 28 janvier et le 16 avril (si tout va bien), il compte en effet tourner en France, en Hongrie et en Belgique une nouvelle comédie avec Kad Merad et Alice Pol (avec qui il a joué dans Un plan parfait ). Pour laquelle il a recherché, au début du mois de janvier, pas moins de 1.200 figurants.

D’un budget de 31.574.000 € (c’est précis…), le film bénéficiant du système de tax shelter à hauteur de 7,5 millions, cette production Pathé financée notamment par TF1, France 3 et Canal+ marque les retrouvailles du duo vedette des Ch’tis . “Oui, ce sera avec Kad (Merad), nous avait-il confirmé en septembre dernier. Il adore le scénario. Le casting n’est pas encore fait mais j’avais besoin du médecin et Kad est parfait pour ça. Il est très gentil et il accepte que j’aille l’ennuyer. Pour moi, il a une tête de médecin qui accepte d’être emmerdé. Je le prends pour mon meilleur ami et lui, il n’en peut plus ! Il essaie de se débarrasser de moi.

L’histoire est celle d’un photographe pour dictionnaire médical en ligne, Romain Faubert (Dany Boon), à la fois solitaire et hypocondriaque. Rien d’étonnant que son seul ami soit Dimitri Zvenka (Kad Merad), un médecin un peu trop gentil qui s’est laissé progressivement envahir par ce malade imaginaire. Ce qu’il supporte de moins en moins, tout comme son épouse. Pour se débarrasser de lui, il décide d’essayer de lui trouver la femme de sa vie. Capable de supporter toutes les angoisses du bonhomme. Et ça, ce n’est pas simple à dénicher.

Si vous le rencontrez en rue, soyez sympa : même s’il est le plus sympa des hommes, à quelques heures du début du tournage, Dany Boon veut surtout se concentrer sur son travail.



© La Dernière Heure 2013
Publicité clickBoxBanner