Brabant Wallon

En novembre, la minorité avait fustigé l’augmentation des taxes sur les immondices, qui allait frapper indistinctement différentes catégories de Tubiziens dont les familles nombreuses. Au conseil communal de cette semaine, elle s’est à nouveau indignée en découvrant le coût de la collecte prévue pour les déchets verts.

Le collège a proposé que le sac soit vendu à 1,2 € et estime que ce prix est raisonnable. "Le citoyen paiera donc la taxe, le sac blanc et le sac pour les déchets verts, il est pigeon trois fois", a commenté Benoît Langendries (RC).

Et l’opposition s’est aussi interrogée sur l’organisation des collectes, le dossier soumis au conseil ne contenant pas de convention avec l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW) qui était pourtant pressentie pour assurer la vente des sacs et la collecte.

Le bourgmestre Michel Januth (PS) a précisé que l’IBW serait bien de la partie. Mais en réalité, la finalisation de la convention dépendait du prix qui serait fixé pour le sac.

Avec ce premier passage au conseil communal, le collège pourra aller plus loin, estimer les coûts… et aussi convenir de frais de transports réduits puisqu’à la différence d’autres communes où la collecte de déchets verts est envisagée, Tubize est située tout près de la plateforme de compostage de Virginal.

L’échevine de l’environnement, Sabine Desmedt (Ecolo), a précisé que le prix d’1,2 € pour des sacs qui seront biodégradables lui paraissait raisonnable.

Des collectes de déchets verts devraient être organisées tous les quinze jours à la bonne saison, c’est-à-dire du mois d’avril au mois d’octobre, selon le projet de convention.

L’utilisation du sac n’est par ailleurs prévue que pour les petits déchets, du genre tonte de pelouse.

Pour les branchages résultant par exemple des tailles de haie, les Tubiziens pourront les conditionner en fagot, sans sac donc, avec un volume par personne qui sera d’environ deux mètres cubes.

L’opposition a voté non et le dissident libéral Luc Henrioulle a choisi l’abstention lors du vote.