Brabant Wallon

Les auditoires et laboratoires carburent à plein régime durant l’année académique. Les mois de juillet et août sont donc l’occasion pour l’UCL de rénover ces lieux hautement fréquentés. Dans les auditoires des sciences, une quinzaine de techniciens et ouvriers ont œuvré pour donner une seconde jeunesse aux lieux.

"Nous avons remplacé le mobilier vieux de 30 ans", nous explique Arnaud Nihoul, responsable de l’équipe des travaux du service de gestion technique du patrimoine de l’UCL. "Les bancs, les sièges et les tablettes étaient devenus moins confortables et quelque peu gravés, tagués. Nous en avons profité pour refaire l’éclairage et installer un nouveau dispositif audiovisuel", enchaîne-t-il. Les tapis, les revêtements de sol, les peintures et les tableaux ont également été repensés. Une entreprise belge a fourni ce nouveau mobilier.

"Impossible d'installer 300 prises électriques!"

"On a repensé l’accès pour les personnes à mobilité réduite et ajouter plus de prises réseaux. On pourrait aussi y ajouter des prises électriques car aujourd’hui, les étudiants se rendent en cours avec leur ordinateur portable. Mais c’est impossible d’en installer 300 ! On a essayé d’en installer une à chaque rangée mais aussi davantage dans les espaces de travail."

  • Coût de l’opération : 250.000 euros. "C’est le montant alloué chaque été pour la rénovation des auditoires. On fait une tournante sur le site. L’année prochaine, ce sont les auditoires Agora qui seront rénovés", poursuit Arnaud Nihoul.

L’Université privilégie l’été pour cette importante rénovation. "L’air de rien, le timing est serré puisque nous n’avons que trois semaines, entre la fin de l’année académique et le début des examens du mois d’août, tout en tenant compte des congés du bâtiment", conclut-il.