Brabant Wallon Le réaménagement d’un centre plus convivial est une priorité dans le budget

Lors du vote du budget 2018 par le dernier conseil communal de Genappe, plusieurs investissements importants ont été confirmés par la majorité, dont l’aménagement de la place de Bousval.

Le centre du village bénéficie du passage du RaVEL, d’un bel espace et d’une salle de sport, pourtant, à l’heure actuelle, la convivialité de l’endroit est très relative. Les réunions organisées avec les citoyens dans le cadre du programme communal de développement rural (PCDR) avaient confirmé la volonté des habitants de changer la situation.

Et à présent que le gouvernement wallon a approuvé les projets de ce PCDR, réaménager la place de Bousval est une priorité. Le volet extraordinaire du budget 2018 prévoit à ce sujet un investissement de 250.000 euros, et 40.000 euros pour l’étude préalable.

Parmi les autres grands projets contenus dans ce budget, on peut aussi pointer 100.000 euros pour placer des caméras dans le centre-ville, 50.000 euros pour la fameuse étude sur le potentiel éolien dans la commune (un cahier des charges afin de désigner un bureau spécialisé sera présenté en janvier), ou encore 150.000 euros pour rénover l’ancienne administration communale d’Houtain-le-Val afin d’étendre l’école voisine et d’aménager une salle pour les associations.

Un crédit de 80.000 euros est également prévu pour achever la rénovation du 38 rue de Bruxelles (le pôle culturel) : l’idée est d’y loger la maison des jeunes, et d’ajouter une conciergerie. Et la commune a réservé 500.000 euros pour continuer à acheter des immeubles dans l’îlot Mintens.

Ecolo, a réclamé comme depuis plusieurs années une vue prospective au lieu de limiter les prévisions à un an. En vain, et les Verts ont voté contre ce budget tandis que le PS, par la voix de sa cheffe de groupe Tiffany Fevery, a annoncé qu’il voterait favorablement.

Jean-François Mitsch (PS) a cependant enchaîné en fustigeant une " absence de politique économique " et un " manque d’initiative " de la majorité, avant de s’abstenir alors que ses colistiers votaient oui avec la majorité et l’opposition CDH.