Brabant Wallon

Attention, après un an d’absence, le grand shlammage arrive ! Ce n’est pas un terrible monstre mais pour les habitants d’Ophain, Lillois et du centre de Braine-l’Alleud : cette technique de rénovation des voiries occasionnera des inconvénients dans les prochaines semaines.

Si la météo le permet, à partir du 16 septembre, les rues de Bois-Seigneur-Isaac, du Try, Michel Botte, Motte des Bergers, de Lillois, du Cimetière, de l’Église, Lebleux, Rivelaine, Ramelot, du Jacquier, du Vieux Chemin d’Alsemberg, les avenues de la Métairie et du Beau Site, ainsi que le chemin Tenbroeck seront traités.

À partir du 23, ce sera au tour de Braine-l’Alleud avec les avenues du Commerce et de la Belle Province, les rues Volders et des Mésanges Bleues, le boulevard de l’Europe, les chemins Dit le Bois et Lanneau.

Puis viendront la drève de Colipain et la rue d’Odeghien. "Le shlammage, c’est retirer une fine couche d’asphalte, remettre une mixture à chaud qui colmate les fissures, puis étendre des gravillons", explique l’inusable échevin brainois des travaux, Willy Dutry. "Je sais que les premiers jours, c’est gênant pour les riverains. Mais c’est quatre fois moins cher qu’une rénovation complète, et c’est très efficace."

Concrètement, la commune va refaire 20 km de voiries en trois semaines, pour un peu plus de 420.000 €. Cher ? Une paille à côté des chantiers plus complets ! Ainsi, les trois phases de rénovation de la chaussée d’Ophain (fin du chantier avant début 2014), avec la création d’une nouvelle route le long de l’école des Arts, auront coûté quatre millions d’euros.

Sur fonds propres, la commune a consacré aussi 350.000 € pour les rues Pierre Flamand, de la Légère Eau et du Jardinier. Et il y a aussi le programme 2010 - 2012 qui a bénéficié des droits de tirage de la Région pour 628.480 €.

On parle ici notamment de la route du Lion qui se termine, la rue des Muguets, la place Saint-Sébastien… "Le coût total, là, c’est 1,37 million d’euros", constate le bourgmestre Scourneau. "En deux ans, on a refait 30 km de voiries. Les gens ne se rendent pas compte de ce que cela coûte."