Brabant Wallon

Le Chaumontois a pris une excellente 5e place sur le Challenge Brabant wallon lors de la manche de sa commune


Alexis Matthys, une figure bien connue dans le domaine du VTT. Le Chaumontois est en effet champion du monde de VTT dans la catégorie 24 heures en solitaire chez les masters. Depuis l’an dernier, il s’est essayé à quelques trails longues distances ainsi qu’à quelques joggings aux très courts kilométrages. Cette saison, il a décidé de combiner VTT et course à pied, en visant le challenge du Brabant wallon.

Ses débuts sont plutôt de bonne facture avec une excellente cinquième place obtenue ce samedi dans sa belle commune. "Le circuit proposé offrait de magnifiques passages dans les bois de Chaumont, de l’étoile et de Bonlez avec pas mal de sections bien grasses et de dénivelé faisant paraître à ce jogging un air de trail pour mon plus grand plaisir !"

Après un départ assez calme, les hostilités ont débuté dès l’entrée du bois, au 3e kilomètre. "La première difficulté a fait éclater notre groupe. Ça court alors de plus en plus vite, mais je n’ai pas envie de me mettre dans le rouge. Je me retrouve ainsi à mi-course en 8e position." Ce n’est qu’à trois kilomètres du terme que tout s’emballe. "Mon choix de courir avec des chaussures de trail est payant car cela me permet de reprendre deux coureurs qui perdent eux du temps et de l’énergie pour trouver du grip sur ce chemin bien glissant." Au sommet, il reste 2 km à parcourir. "Je joue la 5e place, car les 4 coureurs devant sont bien trop loin."

Le final est haletant avec du tarmac et un vent de face avant la descente technique qui plonge le petit groupe vers l’arrivée. "En oubliant la souffrance de l’effort, j’ai décidé de placer une attaque pour aborder la dernière descente typée trail en tête de groupe pour être certain de ne pas m’y faire distancer. J’ai vite pris 20 mètres d’avance sur mes compagnons de course, puis j’ai remis une couche pour la dernière ligne droite. Mes jambes étaient encore très bonnes, bien meilleures que ce à quoi je m’attendais. J’ai même été à deux doigts de reprendre le 4e !"

Alexis Matthys est également troisième chez les 30 à 39 ans.


Adrien Stouffs (organisateur): “On remet cela l’an prochain”

“Pour le nouveau comité du JC Ronvau, il s’agissait de la seconde édition (sur 27) que nous organisions et on peut très clairement parler d’un succès. Même si le nombre de participants est légèrement inférieur à l’année dernière, le fait d’avoir proposé un parcours différent a été majoritairement accueilli de manière positive ! C’est surtout cet aspect-là que nous retiendrons car, pour nous, notre priorité est uniquement de satisfaire les coureurs. On a aussi veillé à ce que le circuit soit débalisé totalement une fois le dernier coureur passé !”