Après 40 ans, le constat d’un succès

Vincent fifi Publié le - Mis à jour le

Brabant Wallon

Bilan positif et liens renforcés, quarante ans après la scission

LOUVAIN-LA-NEUVE Quatre décennies après le Walen buiten , l’Université catholique de Louvain (UCL) et la KU Leuven ont marqué ensemble, lundi soir, les 40 ans de la scission UCL-KUL.

Sans crispation : les recteurs ont surtout mis en évidence, lors d’un débat en présence de personnalités politiques, les liens importants de collaboration et d’amitié qui unissent aujourd’hui les deux universités sœurs.

Ainsi, des codiplômes existent dans plusieurs filières et plus de 50 % des étudiants qui participent dans une des deux institutions au programme Erasmus Belgica viennent de l’autre université.

En matière de collaboration scientifique, UCL et KUL sont chacune le partenaire numéro de l’autre. Et le recteur Mark Waer (KU Leuven) a indiqué qu’en additionnant les publications scientifiques des deux universités, on atteint une remarquable dixième place mondiale dans les classements spécialisés.

Si chacun suit à présent des chemins distincts, c’est clairement le constat d’un succès qui a été dressé lundi pour l’UCL.

Pour le bourgmestre Jean-Luc Roland, l’installation de l’Université il y a quarante ans a non seulement permis la naissance d’une vraie ville, où les fonctions sont mélangées et où toutes les catégories de population se rencontrent, mais aussi la reconversion économique de tout le Brabant wallon.

À l’époque, le Brabant – qui allait devenir wallon – était une terre d’industrie et d’agriculture : aujourd’hui, c’est une province économiquement prospère. Les deux recteurs ont aussi mis en évidence une même mentalité et un esprit Leuven-Louvain qui perdure chez les enseignants, les chercheurs et les étudiants.

“Il faudrait vérifier si les étudiants de Louvain-la-Neuve font autant de bruit qu’à Leuven , s’est marré lundi soir Louis Tobback, le bourgmestre de Leuven. Si ce n’est pas le cas, nous avons un problème.”

Louis Tobback a ensuite proposé à son homologue Jean-Luc Roland de remettre sur pied un projet de jumelage évoqué il y a quelques années.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner