Brabant Wallon

Des people, des musiciens et un accès exclusif en matinée pour les invités : Walibi avait mis les petits plats dans les grands, samedi matin, pour inaugurer officiellement sa nouvelle zone Exotic World . Après l’arrivée du Pulsar l’an dernier puis l’extension et la rethématisation d’Aqualibi cet hiver pour 4,2 millions d’euros, Exotic World représente un investissement de 7,8 millions d’euros.

C’est surtout le premier des huit mondes que le parc veut mettre en place d’ici à 2022, via un investissement de 100 millions d’euros étalés sur cinq ans. Au terme de ce plan, 75 % du parc sera complètement transformé. Dominique Marcel, le PDG du groupe français Compagnie des Alpes, avait fait le déplacement à Wavre pour l’occasion. "Walibi Belgium est un parc historique, le premier grand parc d’attraction en Belgique , a-t-il expliqué. Il jouit d’une forte notoriété, il est très bien situé et surtout, il garde un fantastique potentiel de développement. L’inauguration de ce samedi est le début d’une nouvelle histoire."

Proportionnellement à sa taille , le parc wavrien est celui qui, dans le portefeuille de la Compagnie des Alpes, bénéficiera de l’effort financier le plus important du groupe français.

Et l’objectif répété samedi est clair : faire de Walibi le leader des parcs de loisir en Belgique. En améliorant l’accueil, les attractions, en travaillant les thèmes… et naturellement en augmentant la fréquentation qui est aujourd’hui de 1,4 million de visiteurs annuels. Au cœur d’Exotic World, la nouvelle attraction Tiki-Waka est un rollercoaster dit "familial" - il faut tout de même avoir le cœur bien accroché ! - d’une longueur de 564 mètres, dont les wagonnets montent jusqu’à 21 mètres de haut. En fonction depuis le 7 avril, sa capacité maximale est de 600 utilisateurs par heure.