Brabant Wallon La commune est celle qui octroie la meilleure pension complémentaire en Brabant wallon

Alors que les débats concernant la réforme des pensions suscitent toujours pas mal de remous au niveau fédéral, un autre projet est porté par le MR au niveau régional : celui d’une "réforme" des pensions des agents contractuels dans les communes, CPAS, intercommunales…

La ministre en charge, Valérie De Bue (MR), invite en effet les pouvoirs locaux à mettre en place une pension complémentaire à l’égard de leurs travailleurs. Pour les aider, une prime régionale a été lancée, avec une enveloppe de 40 millions d’euros à répartir sur trois ans. "Les contractuels touchent une pension équivalente à 46 % de l’ancien revenu, contre 66 % pour le personnel nommé, confie la ministre. Deux agents occupant la même fonction peuvent donc toucher des montants de pension considérablement différents alors qu’ils ont la même compétence, le même grade, les mêmes horaires, les mêmes responsabilités…"

Pour améliorer les conditions des agents sous contrat, une pension complémentaire a été mise sur pied. Mais seuls 48 pouvoirs locaux (communes, CPAS, intercommunales…) ont mis en place un tel système. Dont quatre en Brabant wallon : Beauvechain, Ittre, Lasne et Villers-la-Ville.

Et la première nommée est celle qui applique le taux le plus important : 6 %, contre 3 % pour Ittre et Villers et 1 % à Lasne.

Ce qui n’est pas un chiffre anodin. Un agent contractuel aujourd’hui âgé de 25 ans toucherait, à 65 ans, un capital complémentaire brut de 175.000 € dans une commune où, comme Beauvechain, le taux est de 6 %, contre 87.500 euros dans les communes où le taux est de 3 %. Soit une augmentation de la pension mensuelle de 390 € contre 195€.

La ministre a prévu une enveloppe de 40,4 millions euros pour inciter les communes à franchir le pas. Soit 13,46 millions d’euros par an. "Cette prime sera financée via le Fonds des provinces", précise Valérie De Bue.