Brabant Wallon Nicolas Cloos, tailleur de pierre à Beauvechain, participe au concours

Sa passion pour les vieilles pierres, Nicolas Cloos l’a attrapée dès le plus jeune âge. "Mes parents ont acheté et rénové une vieille ferme à Tourinnes-la-Grosse à ma naissance. J’ai donc grandi dans un chantier", nous a-t-il raconté. Ce n’est pourtant que sur les bancs de l’université que le déclic s’est fait : "Cela m’a alors semblé évident que c’était là-dedans que je devais me lancer", ajoute-t-il.

Nicolas Cloos entreprend alors une formation de maçon à l’Ifapme, avant de partir pour le Sud-Ouest de la France où il apprendra le métier de tailleur de pierre. "Les deux métiers sont liés, car, bien souvent, il y a un travail de montage et de démontage autour des pierres à restaurer."

Après avoir travaillé dans une entreprise de restauration de patrimoine, il crée en 2014 sa propre société, AdVitampierre , basée à Beauvechain et active dans plusieurs domaines. "La restauration de patrimoine m’occupe les trois quarts du temps. Comprendre le contexte historique de chaque projet est vraiment très important pour moi." À son actif : la restauration du pilori de Hamme, installé sur la place communale de Beauvechain, mais aussi le cloître de l’abbaye de Rochefort ou encore la façade du collège Saint-Michel d’Etterbeek.

À côté de ces chantiers de restauration où ses compétences de tailleur de pierre sont aussi mises à contribution, Nicolas Cloos réalise des "réparations de brouette", comme il les appelle. "C’est-à-dire que je peux aussi intervenir pour réparer des pierres, des dallages, que ce soit en intérieur ou extérieur." Il crée également du mobilier en pierre comme des éviers ou des escaliers. Tout cela en privilégiant toujours les matériaux naturels et de récupération, comme le prône l’écobioconstruction.

Enfin, la transmission du savoir est l’un des autres éléments qui tiennent à cœur de cet artisan brabançon. Pour cela, il prend part à plusieurs chantiers participatifs et accompagne des particuliers qui se lancent dans l’autoconstruction en leur expliquant les techniques et en réalisant ensemble les travaux. C’est cet aspect de son métier que Nicolas Cloos espère mettre en avant en participant à la vitrine de l’Artisan.