Ben Kassem: "Je retourne à la maison"

E. d.B. Publié le - Mis à jour le

Brabant Wallon

Adil Ben Kassem sera étroitement surveillé lors de Ganshoren - Uccle

UCCLE Avec Anthony Foerster, Adil Ben Kassem avait signé depuis longtemps en faveur de Ganshoren mais deux des principaux joueurs cadres sur l’échiquier du Léo avaient tenu à garder le plus longtemps possible ce secret. En grande partie à cause de la perspective de disputer le dernier match de la saison dans le club pour lequel ils avaient signé conjointement. Ils le firent finalement début avril, pensant que d’ici à ce dernier match, toutes les décisions seraient tombées. Malheureusement pour eux, les Ucclois accumulèrent les défaites au point de devenir un candidat sérieux au maintien.

“Nous avons craint en effet de devoir jouer ce derby avec notre maintien comme enjeu” , s’exclame le sympathique Adil Ben Kassem. “Nous étions en train de vivre la copie conforme de notre saison précédente. Heureusement, mes coéquipiers ont assuré l’essentiel dimanche dernier contre Ternat, si bien que cet unique derby bruxellois, nous allons pouvoir le vivre en toute sérénité, avec pour seul enjeu le prestige.”

Du côté de Ganshoren, on avait toujours prétendu que les Ucclois auraient dû venir s’arracher pour prendre les points qui auraient dû les sauver.

“Nous n’avons jamais douté de leur équité, et c’est bien normal, finalement. En outre, nous avions gagné le match aller alors que les Ganshorenois ne méritaient assurément pas de perdre. Il y avait donc, dans leur chef, un compréhensible sentiment de revanche. Nous serons, quoi qu’il en soit, chaudement accueillis.”

Et Adil Ben Kassem un peu plus que les autres, lui qui retourne à Ganshoren trois saisons après l’avoir quitté. “Mon bilan durant tout ce laps de temps à Uccle ? Que du positif, surtout l’année du sacre en P1. Les deux autres années furent également enrichissantes d’un point de vue du caractère. Les mauvaises expériences vous endurcissent toujours. J’ai aussi appris dans les moments plus difficiles.”

À Ganshoren, Adil Ben Kassem avait connu la montée de P2 en P1 grâce au titre de champion décroché au terme de la saison 2007-08, avant de vivre un tour final à l’échelon supérieur. Son retour ne se fera donc pas dans l’inconnu.

“Je retourne clairement à la maison. Outre Serge Debacker, le coach, je connais encore plein de joueurs avec lesquels j’ai joué lors de ma première période là-bas (NdlR : Druet, Kereta, Peter et Amys). Et comme je l’ai expliqué au président Maricq, j’ai choisi de retourner chez les Vert et Noir car je vais reprendre les études et Ganshoren est tout proche de mon domicile.”

Cela signifie-t-il que malgré le parcours de cette saison, Adil Ben Kassem n’a pas reçu de proposition ? “De plus haut ? Si, mais je n’ai pas donné suite car j’avais donné ma parole à Ganshoren.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner