Brabant Wallon La mosquée de la Paix fait partie des candidats acquéreurs de l’ancienne gare.

Ce n’est pas une rumeur mais un vrai projet… qui pourrait toutefois ne pas se réaliser. En tout cas, une mosquée pourrait bien s’implanter sur le site de l’ancienne gare de Baulers, qui est à vendre pour l’instant.

Le bâtiment est à l’abandon depuis un bout de temps, il a été squatté, les murs intérieurs sont tagués et les vitres ont été explosées par des vandales, mais il y a de beaux espaces à mettre en valeur après une rénovation complète. La société immobilière de la SNCB a affiché sur la façade qu’elle attendait des offres à partir de 140.000 €.

Très gros travaux à prévoir, c’est clair, mais cela n’effraie visiblement pas les responsables de la mosquée de la Paix, pour l’instant installée dans la rue Henri Pauwels. Leur projet à Baulers n’est pas un secret : il est annoncé sur le site internet (www.cicn.be/site) du centre islamique et culturel de Nivelles. Notre Future Mosquée, annonce le titre au-dessus de la photo de l’ancienne gare dont la surface est de 343 m2, bordée par un terrain de 1.518 m2.

Voeu pieux à ce stade puisque, pour acquérir le site, un appel aux dons est en cours. Un mètre carré pour 500 €, et le dernier décompte de la collecte indique que l’équivalent de 32 m2 est déjà financé. Un peu moins de 10 %, donc. Soulignons que le CICN n’est pas le seul candidat acquéreur, et que le choix final de la SNCB se fera cet été.

Autant de raisons pour lesquelles, à ce stade, les responsables restent très prudents sur le sujet. "C’est vraiment prématuré", a répondu hier un de ceux-ci à notre demande d’interview.

Le bourgmestre, Pierre Huart, de son côté, confirme avoir été mis au courant du projet par l’architecte, venu en toute transparence faire part des intentions de ses clients. La nouvelle implantation permettrait notamment de résoudre le problème du parking, qui manque aux abords de la mosquée actuelle. "Nous n’avons pas d’avis à ce stade : la Ville entretient de bons rapports avec la mosquée de la Paix, qui ne pose aucun problème", précise le maïeur.