Brabant Wallon Le conseil communal brainois a approuvé les implantations des caméras ANPR

Le projet était contenu dans la déclaration de politique générale de la Liste du bourgmestre dès 2012, mais il a fallu attendre un peu pour qu’arrivent à Braine-l’Alleud des caméras intelligentes. C’est qu’après avoir appris qu’un projet plus vaste se dessinait au niveau fédéral, le maïeur Vincent Scourneau a attendu pour s’intégrer dans un véritable maillage de caméras ANPR, des dispositifs qui scannent toutes les plaques de voiture et traitent les informations en temps réel grâce à l’intelligence artificielle. Voilà pour la théorie.

En pratique, ce réseau a mis plus de temps que prévu pour être mis en place et le marché lancé au niveau fédéral a dû être recommencé plusieurs fois.

Mais cette fois, on y est : au conseil communal de lundi soir, les emplacements de six caméras ANPR ont été acceptés à l’unanimité.

Il y a en réalité deux projets. Le premier est mené par la police fédérale et soutenu au niveau de l’arrondissement judiciaire. Deux caméras à placer sur le territoire brainois entrent dans ce cadre mais elles seront placées sur le ring 0. Et la commune, si elle bénéficie du dispositif, ne devra pas mettre la main à la poche puisque le réseau est constitué à l’échelle de la province.

En revanche, Braine-l’Alleud a fait le choix d’ajouter quatre caméras ANPR supplémentaires aux entrées de son territoire, pour une protection maximale sur le plan local. L’idée est notamment de lutter contre certains phénomènes, comme la criminalité itinérante.

Ainsi, une voiture dont la plaque a été signalée sera tout de suite repérée quand elle entrera dans la localité et les policiers en seront informés. Ces caméras plus locales seront prévues à Bois-Seigneur, à la limite de la frontière avec Nivelles, à la rue Demoor à Ophain, à la route de Piraumont et sur la chaussée d’Alsemberg.

Un budget de 200.000 € est prévu pour financer l’acquisition de ces quatre caméras ANPR ainsi que leur placement - attendre quelques années a permis de bénéficier d’une chute des prix - mais la commune espère que le marché sera attribué pour un montant bien inférieur.