Brabant Wallon Le parquet soupçonne la maman qui renvoi la faute sur son compagnon.

Il existe parfois des histoires que l’on pense incroyables ou que l’on préférerait tout simplement ne jamais avoir entendues. Pourtant, c’est bien un fait atroce qui a été mis en évidence ce lundi par le parquet du procureur du Roi de Nivelles.

Alors que les circonstances ne sont pas encore très claires pour le moment, ce samedi, des traces de viol ont été constatées à l’hôpital de Braine-l’Alleud sur un nourrisson né… en mai 2016. Âgé de seulement huit petits mois, l’enfant aurait donc été victime d’un viol. Des faits qui ont été découverts ce week-end et qui ont été rapportés aux autorités judiciaires par le personnel de l’hôpital de Braine-l’Alleud où l’enfant est actuellement hospitalisé.

Une vision d’horreur incompréhensible qui a rapidement scandalisé l’opinion publique. Pour le moment, on n’en sait pas beaucoup plus sur ce qu’il s’est vraiment passé sur ce nourrisson même si à ce stade de l’enquête, les premiers soupçons se tournent vers la maman de l’enfant. “Nous soupçonnons la maman qui est née en 1983 et qui est originaire de Braine-l’Alleud, explique le parquet du procureur du Roi de Nivelles. Pour le moment, celle-ci conteste les faits et accuse son compagnon.

Actuellement, l’enquête est en cours afin de comprendre ce qu’il s’est réellement passé et qui serait l’auteur de ces traces de viol qui ont été découvertes sur ce pauvre nourrisson né en mai 2016 et qui était hospitalisé à l’hôpital de Braine-l’Alleud