Brabant Wallon Plusieurs cambriolages ont été commis, une pétition circule pour mobiliser les autorités

La semaine dernière à l’occasion du passage par Braine-l’Alleud du commissaire divisionnaire Fernand Koekelberg, envoyé dans les zones de police par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon, les autorités brainoises avaient présenté de bons résultats en matière de sécurité. Avec notamment une diminution continue des cambriolages dans les habitations depuis plusieurs années, alors que le phénomène est un véritable fléau en Brabant wallon.

Mais du côté de l’avenue Chantecler, les habitants ne partagent pas tout à fait cet optimisme. Depuis un bon mois, plusieurs vols et tentatives de vols ont été commis dans leur quartier ainsi que du côté de la rue Jean Volders. Encore ce week-end, une riveraine, qui avait pourtant pris certaines précautions avant de s’absenter pour une courte durée, a eu la mauvaise surprise de retrouver son habitation fouillée. Le "visiteur" s’est faufilé entre les barreaux d’une fenêtre…

Et il y a eu d’autres faits auparavant. "On ne se sent plus en sécurité chez soi, affirme une habitante. La police est au courant et lorsqu’ils interviennent, les agents sont gentils mais ils font avec leurs moyens, qui ne sont manifestement pas suffisants. Il faudrait faire bouger le bourgmestre parce que nous sommes confrontés à un réel problème. Une pétition est d’ailleurs en train de circuler pour interpeller les autorités locales."

Et de pointer la présence du Ravel dans le fond des jardins du quartier, ce qui génère des nuisances (présence de jeunes à toute heure, dépôts de déchets…) et fournit aux candidats aux mauvais coups un chemin de fuite très peu surveillé.

Les riverains voudraient donc davantage de présence policière sur ce chemin par lequel on peut rejoindre la gare facilement. Certains rêvent aussi de caméras pour surveiller les lieux. "Créer un chemin de promenade est une bonne idée mais dans les faits, cela génère beaucoup d’insécurité", déplore une des habitantes.