Brabant Wallon

Le ministre Jan Jambon n’a toujours pas de projet précis pour l'institution judiciaire

La commission des Finances et du Budget, mardi à la Chambre, a entendu le ministre fédéral Jan Jambon qui a la tutelle sur la régie des bâtiments. L’occasion pour le député-bourgmestre MR Vincent Scourneau, rejoint par le socialiste wavrien Stéphane Crusnière, de questionner le ministre à propos de la nouvelle implantation de la justice de paix de Braine-l’Alleud.

C’est qu’il y a plusieurs mois déjà, il était question d’un choix imminent à poser dans une liste d’implantations possibles. On sait en effet que, depuis très longtemps, la justice de paix est abritée dans une villa de la rue de la Légère Eau, et le bâtiment n’est pas vraiment conçu pour accueillir le public dans les meilleures conditions.

Le maïeur brainois avait du mal à cacher sa déception après avoir entendu la réponse du ministre. Même si le lieu d’implantation et, a fortiori, le bon fonctionnement de la justice de paix ne sont pas une matière communale, Vincent Scourneau aurait voulu entendre que le dossier avance, voire est en voie de finalisation.

Il n’en est manifestement rien. Le ministre a juste précisé que le juge de paix ne s’installerait pas dans l’ancienne gendarmerie.

Pour le reste, aucun autre lieu, ni aucun délai, n’a été précisé par Jan Jambon. "Ils sont apparemment toujours en recherche du lieu, et le ministre ne répond pas, indique Vincent Scourneau. J’ai aussi demandé des infos, après avoir lu dans la presse que Tubize aurait un accord avec la Régie pour racheter le bâtiment de la justice de paix. Le ministre n’est visiblement au courant de rien !"