Brabant Wallon

Dix mois de prison requis contre un vieillard qui a montré son sexe en rue

En juillet 2016 déjà, plusieurs passants avaient alerté la police de Braine-l’Alleud après avoir vu un homme qui se baladait le sexe à l’air dans le centre-ville. Un policier est intervenu a effectivement repéré cet homme qui, en le voyant, a caché son intimité avec ses mains. Par la suite, il a prétendu qu’il venait d’uriner à proximité de la gare…

En mars 2017, c’est une fillette de onze ans qui a vu l’intéressé se masturber devant elle, alors qu’elle sortait d’un magasin. Elle a couru vers un de ses frères, et la mère de la victime s’est rendue au commissariat. L’exhibitionniste était bien celui qui avait été interpellé l’année précédente.

Avec une particularité: il s’agit d’un… octogénaire. Le parquet a proposé une médiation pour diriger cet homme, en aveux, vers un centre spécialisé. Mais tout s’est interrompu lorsqu’il a changé d’avis, affirmant qu’il n’avait rien fait.

C’était encore le cas devant le tribunal correctionnel du Brabant wallon, vendredi. Le Bruxellois, qui était en visite chez ses enfants lors de ses passages à Braine, a aussi affirmé qu’en 83 ans de vie, il n’avait jamais eu affaire à la police. Le ministère public lui a fait remarquer qu’il avait écopé de 18 mois de prison avec sursis pour attentat à la pudeur et outrage public aux moeurs en… 1974 !

« Cela fait quarante ans! », a objecté l’avocate de la défense en demandant que l’âge de son client soit pris en compte, tout comme sa difficulté à reconnaitre de tels faits. Le ministère public, lui, déplorant l’attitude de déni de l’octogénaire, a requis dix mois de prison.