Brabant Wallon Le bâtiment est estimé à 1,7 million d’euros

Lors du conseil communal de mardi soir, le collège a présenté ce que le bourgmestre Gérard Couronné considère comme "l’un des gros dossiers" de la prochaine législature : les plans des nouveaux vestiaires et de la buvette du FC Genappe ont été finalisés, en concertation avec Infrasports qui va octroyer les subsides régionaux.

Le FC Genappe, issu de la fusion des deux clubs de foot que comptait auparavant la commune, compte 250 membres et quinze équipes, plus deux équipes de vétérans. Aujourd’hui évoluant en P1, le collège estime qu’il est temps de leur fournir des infrastructures dignes de ce nom.

Celles qui existent datent de 1985 et sont dépassées, d’autant qu’elles s’avèrent très coûteuses en matière de consommation d’énergie. L’auteur de projet a dessiné un bâtiment qui s’inspire de ce qui a été fait à Court-Saint-Étienne. Il sera situé entre les deux terrains existant en tirant profit de la déclivité de l’endroit.

Une cafétéria au premier étage aura une capacité d’environ 150 personnes, avec cuisine et sanitaires. Les utilisateurs profiteront d’une vue sur les deux terrains via deux parois vitrées, avec une toiture débordante pour éviter la surchauffe.

Au rez et au sous-sol, on trouvera onze vestiaires et une salle antidopage. Coût estimé : 1,698 million d’euros, avec des subsides régionaux qui devraient être octroyés puisque Infrasports a été associé à la conception du projet.

Côté Ecolo, on s’est étonné : pas de panneaux solaires prévus à ce stade, un chauffage au gaz et rien de particulier pour économiser l’énergie. Jean-François Mitsch, comme les verts du Lothier, a choisi de dire non au projet. Pour lui, le dossier est à revoir au niveau énergétique. Côté PS, Tiffany Fevery s’est abstenue.