Brabant Wallon Les deux clubs d'athlétisme rêvent du doublé lors des interclubs de la division élite

Ce week-end, tous les clubs d’athlétisme du Royaume seront sur le pont à l’occasion des interclubs. On suivra tout particulièrement le duel entre le CABW et l’Excelsior dans la division élite. Que ce soit chez les hommes ou chez les dames, les deux clubs phares du pays se battront pour décrocher les lauriers. Une fois de plus, la bataille s’annonce passionnante. "Nous visons le podium aussi bien chez les dames que les chez les hommes , lance Noël Lévêque, le président du CABW. Nous avons un titre à défendre chez les dames."

Le club nivellois alignera à nouveau son armada, mais le talent pur ne suffit pas dans cette compétition. "Nous alignerons deux très bonnes équipes mais dans ces interclubs, il faut aussi tenir compte du facteur chance. C’est le jour de la compétition qu’il faudra répondre présent."

D’autant que l’Excelsior partage la même ambition. "Il reste notre principal adversaire et la lutte sera encore plus intense que les années précédentes puisque les Bruxellois se sont sérieusement renforcés chez les dames, tout comme nous. Les deux clubs rêvent d’un doublé."

Si la rivalité sera intense sur la piste, les deux clubs ont un profond respect mutuel. "Les relations entre les deux clubs sont toujours aussi bonnes. C’est un des clubs avec lesquels on s’entend très bien, tout simplement parce que nous avons les mêmes ambitions. Si nous réalisons de bons résultats avec nos meilleurs athlètes, nous conservons tous les deux cette ambition de faire pratiquer l’athlétisme à un maximum de monde, peu importe le niveau."

Les interclubs, un moment à part dans la saison des athlètes. L’occasion pour eux de vivre de manière collective un sport qui est avant tout individuel. "On a organisé des teambuildings ces dernières semaines, on sent un véritable engouement de la part de tous les athlètes. C’est un moment où on réunit tous les athlètes, qu’ils soient vedettes ou pas. De notre côté, on a même dû faire des sélections tant nos membres voulaient faire partie de cette équipe."