Brabant Wallon

Au total, 110 logements y sont envisagés

Le projet d’urbanisation du site du Boischamps, à Chastre, vient de refaire surface. Après avoir subi trois refus les années précédentes, le projet sera une nouvelle fois à l’enquête publique à partir de mardi et jusqu’au 21 septembre prochain.

Et il risque de s’attirer les foudres des riverains qui avaient déjà dénoncé la trop grande ampleur de ce futur quartier. Le projet, porté par l’agence de promotion immobilière du Brabant wallon (APIBW) et la société de construction T.Palm, vise la construction de 72 maisons et 38 appartements sur un terrain de 4,6 hectares.

Dans le nouveau projet, rien ne semble avoir véritablement évolué par rapport aux dernières esquisses. Or, en avril 2017, les riverains dénonçaient "que rien n’avait changé alors que les remarques que nous avions formulées avaient conduit à l’annulation du permis" .

La réunion d’information, fixée au 5 septembre prochain, risque d’être de nouveau tumultueuse. De son côté, l’APIBW défend son projet en proposant "un quartier maillé d’une végétation structurante et diversifiée aux ambiances urbaines et variées, au sein duquel les blocs d’habitations se distribuent. Les immeubles à appartements occupent un espace au cœur du projet avec une implantation articulée autour du parc et des sentiers piétons. Les maisons unifamiliales longent deux couloirs verts et bénéficient d’un apport collectif de verdure."

Le projet vise également à la construction d’une résidence-services et d’un centre d’accueil de jour pour personnes handicapées porté par l’ASBL Jardin’âges. Ces derniers travailleraient au sein de la maison de repos ainsi que dans un jardin-potager partagé par les deux infrastructures. Objectif : tisser des liens entre les résidents des deux centres.