Brabant Wallon

L'élu doit s’écarter du conseil pour éviter un conflit d’intérêts

C’est une décision assez inattendue qui va être actée au prochain conseil communal de Chaumont-Gistoux : le conseiller de la majorité Arc Jean-Jacques Raman a décidé de démissionner du conseil…

Voici quelques semaines à peine, l’homme était pourtant bel et bien présent lors de la présentation de la liste Arc pour les communales 2018 avec la ferme intention de ne pas y faire de la figuration ! "Je démissionne en effet, pour des raisons professionnelles, mais je compte bien revenir en octobre, confie le principal intéressé. Ma candidature reste effective et je compte d’ailleurs avoir des ambitions pour la suite !"

Mais alors, pourquoi démissionner ? "Je suis consultant indépendant dans le milieu des chantiers routiers. Je travaille pour trois sociétés. L’une d’entre elles commence un chantier routier sur le territoire de Chaumont-Gistoux et j’en ai la responsabilité. Je ne savais pas qu’il ne pouvait en être question lorsque j’ai accepté la mission… À ma connaissance, cette réglementation ne s’appliquait qu’aux seuls échevins. Le directeur général m’a avisé que je ne pouvais combiner en tant que conseiller communal. Entre mon gagne-pain et le conseil communal, il a fallu trancher. Une décision difficile, mais c’est mon travail qui a pris le dessus. Je serai plus vigilant à l’avenir."

Du côté de l’opposition, Philippe Barras, chef de file de Villages, fait part de son inquiétude. "Jean-Jacques Raman est actif au sein de la RCA qui gère le centre sportif, il y fait un travail actif, cela va poser problème vu les échéances de certains projets !"

Jean-Jacques Raman tempère. "Je compte rester actif au sein de la RCA mais en tant que consultant bénévole. Je suis en effet le seul qui a les qualifications pour le suivi des chantiers du padel qui débute, mais aussi des terrains de tennis envisagés. J’ai d’ailleurs réalisé le cahier technique. Je ne lâcherai pas ces missions."

C’est Véronique Van Nieuwenhove Potelle qui devrait le remplacer au conseil.