Brabant Wallon

Le groupe d'opposition espère atteindre 8 sièges et entrer dans la majorité

Le groupe Villages propose en vue des communales, ni plus ni moins que 150 propositions élaborées après avoir épluché les 2.000 réponses, suite à une large enquête citoyenne. "Des idées et des demandes des habitants de Chaumont-Gistoux. Car ces propositions, ce sont leurs propositions qui permettent un programme complet De là, nous présentons 10 engagements concrets!"

Philippe Barras, chef de file de Villages, est heureux de souligner que les candidats se sont bousculés pour faire partie de la liste qu'il mène aux prochaines communales. Une fois l'équipe en place, des réflexions ont été menées. "On a déterminé nos valeurs, indique Patrick Eliot. Le respect, l'écoute, la bonne gestion, l'éthique et l'engagement citoyen. Il fallait ensuite déterminer la raison d'être. Notre mission, c'est donc 'cultivons le bien vivre dans nos villages!"

A présent, pas de vagues promesses pour Villages mais 10 engagements concrets pour la législature à venir. Tout d'abord, la démocratie, c'est l'alternance! "Il y a une certaine usure, moins de créativité et d’actes. On vient avec des propositions!"

Autre engagement : "Vous écouter et vous faire participer car il y a un regret manifeste d'écoute évoqué par la population. Et les autorités ne demandent clairement pas l'avis des gens pour décider"

Travailler dans la transparence, exit les camions chaussée de Huy et mieux se déplacer sont également au programme. "Les gens ont le droit de savoir ce que la commune fait de leur argent. Et concernant la sablière, il s'agit clairement du point noir de la commune. 1.000 à 1.100 camions passent par le centre chaque jour. Si des mesures sont prises comme la bretelle sur l'E411, nous, on veut aller plus loin! Une analyse en profondeur du sol, un comité de suivi, des contrôles réguliers. Par ailleurs, si on sait qu'Hoslet respectera le passage par la nouvelle bretelle, il n'y a à ce jour aucune certitude sur toutes les activités annexes qui sont développées sur le site! Et enfin, pour la mobilité, on a besoin d'une concertation franche avec le TEC, il faut favoriser le covoiturage, les voitures électriques, multiplier les ralentisseurs dans nos rues et surtout, renforcer les contrôles! Bref, augmenter la sécurité dans nos rues pour les enfants mais aussi tous les autres usagers."

Villages souhaite aussi être pilote de la transition écologique, garder l'identité des villages, créer un nouveau centre plus convivial à Gistoux, agrandir le centre sportif du Ronvau et diminuer la dette communale... "Le Ronvau est saturé, on lancera une étude dès le début de la législature. Il faut au moins doubler les infrastructures. Il y a lieu également d'augmenter les subsides aux associations."

Le centre de Gistoux doit aussi être repensé, avec une belle place et du parking. "Personnellement, je refuse de léguer la dette à mes petits-enfants, insiste Patrick Eliot. On dépense 12% de plus en frais de fonctionnement que les communes voisines... Il faut agir."

Avec 43% de candidats qui ont décidé pour la première fois de prendre leurs responsabilités, Villages est ravi et confiant. "On espère passer de 6 à 8 sièges mais surtout atteindre la majorité pour passer nos idées."

Avec Ecolo? "On trouve que nos programmes ont beaucoup de correspondances... On a aussi entendu leur message d'être bien représenté au Collège!" A la question de savoir si Villages laisserait trois postes d'échevin aux verts, Philippe Barras rétorque. "Il faudra voir les voix de chacun, mais le message d'Ecolo nous est bien arrivé! »