Claude Snaps, le retour du wallon !

Saul Publié le - Mis à jour le

Brabant Wallon

À la tête d’IC, l’homme n’a rien perdu de ses convictions

BEAUVECHAIN C’est désormais officiel, Clau- de Snaps sera à la tête des Intérêts communaux (IC) pour les élections du 14 octobre.

Sortant de son silence, l’homme se retranche derrière des arguments qu’il a voulu étaler sur la toile. Il reste fidèle à ses convictions avec des avis tranchés, qu’il tient à justifier ! “Beaucoup de gens m’interpellent sur ce sujet : À quand une liste flamande à Beauvechain ? Ma réponse est claire. Tant que l’Entente communale sévira à la tête de notre commune, il n’y aura pas de liste flamande à Beauvechain.”

Et de préciser sa position : “Cette équipe est plus flamande que la N/VA, voyez plutôt : les stations de pompage d’eau locales sont propriétés et gérées par la société flamande des eaux; la plus grosse entreprise pourvoyeuse d’emplois à Beauvechain est la base aérienne où trois emplois sur quatre sont dévolus à des ressortissants flamands; le flamand est enseigné de force dès l’école primaire dans les implantations communales d’enseignement; elle fait appel majoritairement à des entreprises flamandes pour nos travaux publics : gaz, égouttage général, etc.; elle favorise l’achat de terrains et de maisons locales ainsi que la construction de maisons souvent cossues par des ressortissants de Flandre, réservant les maisons sociales aux jeunes Wallons”.

Exclu du conseil pour avoir prêté serment exclusivement en wallon, le Beauvechinois va-t-il récidiver ? “Si la flamandisation de notre commune est source de manne économique pour la Flandre, sa re-wallonisation engendrera devises et bien-être pour notre population. Si les gens de chez nous me refont confiance, bien sûr que je ferai mon serment dans ma langue maternelle. Elle est si vraie, si belle, si sublime que sa promotion dans tous les domaines est mon devoir et ma passion.”

Son programme s’articule au- tour de projets dont les grands axes sont de permettre aux anciens de rester au village; diminuer le trafic de transit; renégocier la zone de police; revoir les rapports de la commune avec la base militaire; renégocier la participation de notre commune dans l’ex-banque Dexia…



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner