Brabant Wallon La commune refuse les travaux de la SWDE pour améliorer le rendement du réseau

La Société wallonne des eaux (SWDE) n’a pas la prétention d’être meilleure que les autres, mais lorsqu’elle est attaquée pour son manque de prévoyance ou des lacunes au niveau de sa gestion, elle n’apprécie guère. Et pour cause !

Les relations entre la commune d’Orp-Jauche, et principalement son bourgmestre Hugues Ghenne, avec la SWDE sont loin d’être au beau fixe. Le bourgmestre de la commune rurale de l’est du Brabant wallon n’a de cesse, ces derniers temps, de pointer du doigt la SWDE. À la SWDE, on ne manque pas de souligner le culot d’Hugues Ghenne, avec ses informations incomplètes, omettant un détail de la plus haute importance.

Si la coordination fait défaut, la faute en revient à la commune d’Orp-Jauche, et non à la SWDE ! Benoit Moulin, porte-parole de la SWDE : "Le conseil d’exploitation de la SWDE où nous proposons nos projets en vue de les coordonner avec la commune d’Orp-Jauche (mais aussi d’autres communes) prévoit la présence du bourgmestre, Hugues Ghenne en l’occurrence, qui peut, s’il le décide, se faire représenter par l’échevin des Travaux ou toute autre personne qu’il juge qualifiée pour le représenter à ces réunions de coordination. Au conseil d’exploitation de la SWDE pour la zone Senne-Dyle-Gette, c’est Julien Gasiaux qui est le représentant de la commune d’Orp Jauche. Celui-ci n’a participé à aucun conseil d’exploitation de la SDG… Il y a eu 4 conseils en 2014, 6 en 2015, 6 en 2016 et 5 en 2017."

Les conséquences ? Plus que dommageables pour les habitants d’Enines et de Noduwez où des travaux étaient prévus par la SWDE dans deux rues. "Nous devrions faire des travaux de remplacement de conduites pour éviter des fuites et améliorer le rendement général du réseau à la rue de l’enfer à Enines et Vandervorst à Noduwez. Le bourgmestre les refuse sous prétexte que la voirie a été refaite récemment…"