Brabant Wallon

Le conducteur a été interpellé après 16 kilomètres de fuite !

La nuit de lundi à mardi a été plutôt agitée pour les hommes de la zone de police de la Mazerine. Vers 1 h 20, ils ont été appelés suite au déclenchement de l'alarme d'un réparateur de montres installé le long de la chaussée de Louvain. Sur place, ils ont constaté des traces d'effraction mais les candidats-voleurs ne sont pas parvenus à pénétrer dans le bâtiment.

Alors que les policiers faisaient des vérifications d'usage, ils ont été alertés par le comportement suspect d'un conducteur d'une Suzuki Swift. Ils se sont rapidement aperçus que le véhicule portait de fausses plaques et ont tenté de l'intercepter. Le conducteur de la Suzuki a alors accéléré, roulant parfois à plus de 100 km/h dans les rues de Lasne, en direction de La Hulpe.

Selon le procureur du Roi de Nivelles, Jean-Claude Elslander, le chauffard aurait pris des ronds-points à contresens et éteint ses phares pour tenter de semer la patrouille de police. Des renforts d'Ottignies ont été envoyés sur place et, pris en tenaille, le conducteur de la Suzuki s'est engouffré dans un sentier dans lequel il s'est retrouvé coincé, à proximitée de l'avenue Reine Astrid, à La Hulpe. Soit à 16 kilomètres du point de départ de la course-poursuite.

Les trois hommes à bord, bien connus des autorités judiciaires, ont alors tenté de prendre la fuite mais ils ont pu être interpellés. Il s'est ensuite avéré que les trois hommes n'avaient rien à voir avec la tentative de vols. Les deux passagers ont donc pu être relaxés tandis que le conducteur, déjà condamné par le passé pour des entraves méchantes à la circulation, a été auditionné.

Domicilié à Chaumont-Gistoux et né en 1990, il sera amené à s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Nivelles dans le cadre d'une procédure accélérée. "Il était sous légère influence de la boisson au moment des faits, précise le procureur du Roi. Mais rien qui puisse expliquer son comportement."