Brabant Wallon …pourquoi pas le CDH, PS et/ou Ecolo, déjà rencontrés. OLLN 2.0 (MR) se fait attendre

Leur liste se prépare dans le plus grand secret : une ancienne échevine, une ancienne directrice de la mobilité, du personnel hospitalier… "Une liste qui sera le reflet de la société ottintoise", promet son président et futur tête de liste, Renaud Deveen. Une liste déjà composée aux deux tiers.

En 2012, ils étaient pourtant absents du scrutin communal. Mais en octobre prochain, ils comptent bien moissonner des voix en dehors des grandes villes. "Les derniers sondages nous donnent 7 % des intentions de vote en BW. Depuis la crise wallonne entre PS et CDH, notre parti prend de la notoriété, à Ottignies-LLN également". Avec pour objectif de monter dans une majorité. "J’ai déjà rencontré chaque échevin de l’actuelle majorité, PS, CDH et Ecolo. Les entretiens étaient positifs et constructifs. Mais aucun accord préélectoral n’a été pris entre nous", confie Renaud Deveen.

Et avec les libéraux, OLLN 2.0 (MR) ? "Rien pour le moment. Ils adoptent une agressivité aux conseils communaux que je n’aime pas. Otlet et Van der Maren les premiers. J’apprécie plutôt Bénédicte Kaisin, leur cheffe de file."

Ses grands projets ? "Renforcer les équipes de police, créer plusieurs antennes de police sur la commune, revoir le marché d’Ottignies devenu vide, aider les sans-abri de LLN à charge de la commune et mettre en place des navettes de bus intracommunales pour les Ottintois. Je pointe quelques points dans une ville que j’estime tout de même être bien gérée. Il y a eu des grincements concernant les travaux et la mobilité mais bon, il faut bien les faire un jour" , conclut-il.