Brabant Wallon

Le candidat socialiste Raedah Kabir compte porter plainte

Face à l’école de Loupoigne, le tableau est violent. Depuis hier matin, les affiches des candidats du PS local, apposées sur une grille, ont fait l’objet d’un acte de vandalisme manifestement ciblé. Si certains candidats ont le visage simplement noirci à la bombe de couleurs, l’un d’eux se voit barrer d’une inscription « PD », tandis que deux autres ont la figure « décorée » d’une croix gammée.

C’est le cas de Véronique Semal, et de Raedha Kabir. Ce dernier a réagi en annonçant sa volonté de déposer plainte contre l’auteur du tag.

« J’ai d’abord beaucoup de tristesse face à une image comme celle-là: c’est un acte odieux, indique-t-il. J’espère que c’est un cas isolé. En tout cas, mon engagement politique, mon engagement pour Genappe, n’est en rien ébranlé. Au-delà du tag, il y a sans doute une idéologie derrière cela, une connotation raciale. Et c’est ça qui me tue. Je me bats pour tout le monde, pour un Genappe meilleur. Derrière ce visage barré d’une croix gammée, il y a un père, un enseignant, quelqu’un qui entraîne les jeunes footballeurs… On ne peut pas laisser passer cela. La dame de la météo à la RTBF (NDLR : Cécile Djunga) a expliqué qu’elle avait attendu longtemps pour réagir face au racisme. Moi, je ne veux pas attendre. »

Raedha Kabir explique qu’il espère que la police identifiera l’auteur et si c’est le cas, il demandera à le rencontrer pour lui expliquer la portée de son acte.

© fifi