Brabant Wallon

La balade du Gracq vers le Bonly a attiré une dizaine d'amateurs

OTTIGNIES-LLN Des lampes frontales, des guirlandes, des gadgets clignotants et, bien sûr, des gilets fluorescents. Une dizaine d'amateurs de vélo se sont retrouvés au pied du sapin de la place de l'Université, samedi peu après 19 h. Le Gracq organisait une nouvelle fois sa Balade luciole .

Direction : les illuminations du Bonly, à Dion-Valmont, soit une balade d'une quinzaine de kilomètres aller-retour. "Nous passerons par le quartier de la Baraque", explique Marc Vanhoomissen, qui guide la balade. "Puis nous continuons vers Vieusart, vers le Brocsous et jusqu'au Bonly par un petit chemin de terre. Le retour s'effectue par le pertuis sous la N4."

Ni les températures , proches des moins deux degrés, ni le vent n'ont découragé les amateurs de tous les âges. "C'est la troisième fois que je participe à la Balade luciole", explique Roger, un habitant de Wavre. "Je suis un accro du vélo. De plus, les illuminations du Bonly sont, chaque année, exceptionnelles. Quant à mon vélo, il compte deux phares avant, un phare arrière et j'ai installé une guirlande de Père Noël lumineux sur le cadre."

Un attirail lumineux complété par une lampe frontale, sur le casque. "Il ne fait pas trop froid, car nous sommes en mouvement, même si j'ai tout de même opté pour un collant de cycliste en dessous de mon jeans et que j'ai mis une cagoule sous mon casque. Ce que je fais rarement."

Une cagoule, l'Ottintois Martin Demaet, huit ans, en portait aussi. "Je suis venu avec mon papa, car j'adore le vélo. Habituellement, je ne fais que l'aller, mais cette fois, je la ferai entièrement."

En plus des phares de son vélo, Martin s'était attaché des phares clignotants aux bras et avait opté pour deux paires de gants. Et pour se réchauffer, les habitants du Bonly offraient le vin chaud, tandis qu'à leur retour à Ottignies, c'est de la soupe qui attendait les participants.



© La Dernière Heure 2008