Brabant Wallon Après un plan d’urgence en matinée, la distribution a été rétablie dans la soirée

Des centaines de Nivellois ont passé hier un dimanche de forte chaleur sans eau de distribution. En effet, peu après 6 heures du matin, une importante fuite d’eau a été détectée entre deux châteaux d’eau : celui du Vert Baty et du faubourg de Namur. De l’eau sortait par différentes fissures de la chaussée de Namur et vu la situation, le bourgmestre Pierre Huart a déclenché un plan d’urgence communal.

Le centre de la ville ainsi que la partie nord, dont le quartier de la Maillebotte, se sont retrouvés sans eau dans les robinets. Par ailleurs, pour permettre des réparations, la police a dû bloquer la circulation entre l’avenue du Centenaire et la rue de l’Aviation. Vu l’ampleur du problème, un centre de crise et de coordination a été mis sur pied.

Le maïeur aclot a notamment vérifié la situation dans des institutions importantes comme l’hôpital, certaines entreprises du zoning qui fonctionnent 24 h sur 24, et a également averti rapidement le secteur horeca dont les activités du dimanche midi risquaient d’être compromises. "Beaucoup d’améliorations sont à prévoir en cas de plan d’urgence, s’indigne Jean-Michel. On a oublié les personnes âgées ou les malades seuls ou sans voiture." Frédéric enchaîne : "une communication claire aurait été préférable !"

La fuite a été relativement vite localisée : elle est sans doute due aux fortes chaleurs, la conduite en cause étant éventrée sur un mètre, d’après les techniciens qui sont intervenus.

Évidemment, il a fallu plusieurs heures pour régler le problème et en attendant, la commune a collaboré avec la SWDE pour organiser des distributions d’eau en vrac ou en berlingot dans divers endroits de la ville durant l’après-midi : à la Maillebotte, sur la place de Lalieux ainsi que sur le parking du Mont-Saint-Roch.

"À ma connaissance, il n’y a pas eu de souci et nous avions des réserves largement suffisantes, explique Pierre Huart. Et si certains, qui ne mesurent pas la chance qu’ils ont d’avoir de l’eau potable toute l’année, ont râlé, je retiens surtout les gestes de solidarité, les propositions de personnes qui avaient de l’eau pour en donner aux voisins, pour accueillir les enfants pour le bain, etc."

les travaux de réparation ont été menés tout au long de l’après-midi et vers 18 h 30, le responsable de la SWDE a informé la Ville que la situation était sous contrôle. Le réseau devait donc être à nouveau complètement opérationnel vers 20 h. Sur les réseaux sociaux, la Ville, qui a maintenu les citoyens informés de l’évolution de la situation tout au long de la journée, conseillait alors de laisser couler l’eau le temps qu’elle se clarifie.

V. F.