Brabant Wallon Plusieurs croix ont été retirées par des plaisantins qui les ont mises à l’envers.

Avec la Toussaint, les cimetières font l’objet de toutes les attentions. Les communes ont très souvent mis les petits plats dans les grands pour rendre ces lieux de recueillements les plus propres et accueillants possibles.

Oui mais voilà, un cimetière, c’est aussi un lieu souvent isolé en soirée, laissé sans surveillance et donc à la merci de personnes peu scrupuleuses.

À Grez-Doiceau, on en a fait la triste expérience ce week-end. Des familles de défunts ont en effet assisté à un triste spectacle en constatant, lors de leur visite dominicale, que plusieurs croix avaient été retournées dans le cimetière de Pécrot, petit hameau de la commune grézienne.

Contacté, Michel Jonckers, bourgmestre faisant fonction en l’absence de la bourgmestre, a été informé.

"Oui, c’est exact, il faut déplorer un comportement inacceptable, confie-t-il. Selon les premières informations recueillies, il pourrait s’agir de scouts présents dans l’entité durant le week-end à l’occasion d’un grand jeu réunissant des jeunes des quatre coins de Wallonie."

Une équipe d’ouvriers communaux a été dépêchée sur les lieux pour remettre le cimetière en état. "Par chance, rien n’a été détruit, il s’agit juste d’un acte gratuit, bête et méchant. Des croix ont été retournées à différentes tombes, nos ouvriers se sont chargés de vérifier qu’elles n’avaient subi aucun dégât."

Au bout du compte, tout est rapidement rentré dans l’ordre mais cela n’a pas empêché les visiteurs d’être indignés du triste spectacle. "C’est scandaleux de voir ce manque profond de respect pour nos défunts", explique un Grézien. "C’est honteux, on ne respecte plus rien de nos jours…", surenchérit une autre.

Du côté de l’administration communale, les faits en resteront là. Il n’y aura en effet pas de plaintes à la police. "Nous n’avons constaté aucun dégât qui justifierait une plainte", indique Michel Jonckers.