Brabant Wallon

Frédéric avait frappé un autre client. Le patron était aussi poursuivi

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné par défaut vendredi Frédéric B, un Nivellois né en 1984, à deux ans d'emprisonnement ferme. L'homme avait participé à une violente bagarre, le 3 septembre 2016 dans un café de Braine-l'Alleud.

La victime avait brisé un verre et le patron lui avait demandé de quitter les lieux. Elle avait ensuite été "sortie" par Frédéric B., un client qui s'est montré à ce point violent que la victime avait subi plus de 4 mois d'incapacité et perdu son travail.

Le patron de l'établissement, Jean B., était également poursuivi: il s'en tire avec la suspension du prononcé.

La victime avait reconnu formellement Frédéric B. sur les photos présentées par les enquêteurs. Le patron, lui, affirmait ne pas se souvenir des clients présents au moment de la scène. Il prétendait d'ailleurs que lorsque les coups ont été donnés, il était parti à l'arrière de son café pour aller chercher un balai et disait n'avoir rien vu. Sans antécédents judiciaires, il demandait l'acquittement mais le tribunal n'a pas cru à sa version des faits.

Quant à Frédéric B, il a expliqué aux enquêteurs qu'il ne se trouvait pas dans l'établissement où avait eu lieu la bagarre, parce qu'il était à l'époque obligé de rester chez lui où il était placé sous bracelet électronique.

Des vérifications ont cependant permis d'établir, qu'au moment des faits, il était sorti de son domicile et était injoignable par le Centre de surveillance. L'intéressé est en situation de récidive et n'a plus droit au sursis.