Brabant Wallon La première échevine de Wavre, Anne Masson, est l’élue qui en assume le plus en Brabant wallon

La Cour des Comptes a publié, vendredi matin, la liste des mandats, fonctions et professions exercés par les mandataires politiques et les hauts fonctionnaires. Avec un constat accablant : pas moins de 125 hommes politiques du pays étaient en défaut de déclaration de mandats en 2016.

Selon le site Cumuleo, qui regroupe toutes les informations concernant les mandats de nos représentants, on serait toutefois dans la bonne voie. "Il s’agit du chiffre le plus bas depuis 2004" , confirme le créateur de Cumuleo, Christophe Van Gheluwe, sur son compte Twitter.

Et parmi toutes les provinces du pays, le Brabant wallon fait figure de bon élève puisque seuls deux mandataires n’ont pas rempli leur déclaration de mandats l’an dernier. Il s’agit d’Andrée Deknop. La conseillère communale castelbrainoise n’a pas déclaré qu’elle était président de la locale PS, membre de la Copaloc et administratrice de l’IECBW.

Le deuxième mandataire politique pris en défaut est Jean-Jacques Mathy, conseiller communal à Ramillies. En 2016, il n’a pas déclaré qu’il était alors échevin des Sports et trésorier au sein de l’ASBL Sports et Culture. "C’est un oubli de ma part" , admet Jean-Jacques Mathy. "Avec ce qu’il se passait à Ramillies (NdlR : la volonté de la majorité communale de reprendre en mains la gestion de l’ASBL Sports et Culture. Ce à quoi Jean-Jacques Mathy était opposé), j’ai eu d’autres choses à penser. C’est pourtant une obligation de la part des mandataires politiques et je vais corriger le tir prochainement."

Et l’ancien échevin ramillois - il a été évincé de son poste d’échevin par la majorité en février dernier - d’indiquer jouer entièrement le jeu de la transparence. "Je n’ai absolument rien à cacher. Je n’avais en 2016 pas d’autre mandat rémunéré que celui d’échevin. Et je ne touchais pas de jetons de présence dans une quelconque association."

À noter qu’en termes de cumul de mandats, la première échevine de Wavre, par ailleurs présidente de l’IECBW et vice-présidente de l’IBW, Anne Masson, est l’élue brabançonne wallonne qui possède le plus de mandats dont 11 sont rémunérés. Elle devance la présidente du CPAS de Wavre, Nathalie Demortier (8), et se situe à la huitième place des élus wallons assurant le plus de mandats.