Brabant Wallon

Le conseil communal a été amené à se prononcer sur l’ouverture d’une voirie qui amènera sur le site le futur lotissement des Ormes.

Du côté d’Écolo, Siska Gaeremyn émet quelques critiques : "Si le projet d’une petite place centrale est séduisant, d’autres aspects du lotissement le sont beaucoup moins. L’orientation des façades pour profiter d’un ensoleillement optimal dans le cadre de l’utilisation de panneaux solaires ou d’énergie passive n’a pas été une priorité. L’élargissement proposé de la voirie va entraîner la suppression des talus avec un impact environnemental certain : faune et flore perdue, nécessité de construction de murs de soutènement et risque d’écoulement de boues qui ne sont plus retenues par la végétation, disparition du patrimoine paysager que constituent les chemins creux et donc du caractère rural si cher à notre bourgmestre."

Du côté du maïeur, Marc Deconinck, on comprend l’inquiétude des Verts mais on prône une vision plus large. Les élus ont décidé de privilégier les normes reprises au PCDR. Le maïeur assure qu’il s’agira très certainement de la solution la moins mauvaise ! "Je signale aussi que 20 lots ont été demandés et que seuls 14 sont acceptés sur un terrain 1,5 ha en sachant qu’il y aura deux habitations sur la rue des Anges sur des terrains de 10 ares. L’exposition plein sud ne concerne que la moitié des lots mais nous avons tenu à faire valoir le Règlement général sur les bâtisses en site rural, qui était bien plus important."