Brabant Wallon

La société estime que l'annulation du permis de ligne à haute tension entre Gouy et Oisquercq n'est pas valable

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension Elia a décidé d’aller en recours au Conseil d’État contre la décision du ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio, d’annuler le permis d’urbanisme concernant la création d’une ligne haute tension aérienne entre Gouy et Oisquercq.

Pour rappel, les fonctionnaires délégués de la Région wallonne avaient octroyé le précieux permis à la fin de l’année dernière. Un permis annulé au mois de mai par le ministre, sur recours des communes traversées par cette ligne. Ces dernières estimaient plus judicieux d’enterrer la ligne.

Aujourd’hui, Elia va donc elle aussi en recours. "D’une part, il semblerait que la décision n’ait pas été rendue dans les délais prévus (NdlR : le ministre prétend le contraire), précise Julien Madani, responsable communication chez Elia. Si c’est le cas, la décision serait alors nulle et non avenue. D’autre part, l’utilisation de certains éléments et principes énoncés dans l’argumentation de la décision du Ministre mérite d’être débattue."

Pour rappel, la liaison électrique entre Gouy et Oisquercq date de 1959 et doit être renouvelée. "Actuellement le projet, tel que proposé, reste à notre sens la meilleure façon de répondre au besoin électrique de la région", poursuit Julien Madani.