Brabant Wallon

Les différentes listes électorales sont divisées sur la question

Au cours des derniers mois, la question de l’extension de l’Esplanade a provoqué pas mal de débats au sein de la commune. Faut-il oui ou non accorder le précieux sésame au groupe Klépierre pour augmenter le centre commercial néolouvaniste d’une cinquantaine de commerces ? Les partis sont divisés et la question a débouché sur une consultation populaire et un non massif des citoyens. Le projet est aujourd’hui gelé mais refera surface dans quelques mois.

David da Câmara Gomes Ecolo : "Si nous sommes rapides, nous serons dans les temps"

"Je note deux éléments. Le premier est que d’un côté nous devons tenir compte de l’avis des citoyens lors de la consultation de la population. C’est incontestable. Mais de l’autre, nous avons un promoteur et un propriétaire du terrain. Si ce dernier veut construire, c’est son droit. Chez Ecolo, nous nous sommes engagés à étudier la potentialité du site avec une programmation dans l’espace grâce à des outils participatifs. Si nous sommes rapides, nous serons dans les temps et aurons remis un schéma d’orientation assez solide avant l’échéance pour réorienter le projet

Abdel Ben El Mostapha PS + : "Nous serons attentifs et surtout vigilants"

"Même si au départ nous étions contre l’agrandissement, les socialistes d’Ottignies-LLN resteront très attentifs et vigilants concernant les suites de la consultation de la population. Dès janvier, le processus participatif du S.O.L. sera mis sur pied en concertation avec les citoyens mais aussi avec des représentants du conseil. Nous, socialistes, défendrons bec et ongles les arguments développés par les habitants."

Cédric du Monceau Avenir (CDH) : "Réfléchir aussi à la mobilité"

"L’enjeu est surtout la finition de la Ville et de cette dalle au-dessus de la gare. Aujourd’hui, il n’y a pas d’urgence. Réfléchissons d’abord aux problèmes de mobilité autour des N4, N25 et E411 avant de construire davantage. Aussi, en matière de consommation, il y a deux révolutions : Internet et la prise de conscience. Notre mode de consommation devient un enjeu planétaire. Il faut donc mettre en place des lieux comme des halles aux circuits courts qui repensent nos manières d’acheter. Et nous, élus, devons être très exigeants à cela."

Cédric Jacquet OLLN 2.0 (MR) : "Ne pas passer en force"

"Nous étions à l’initiative de la consultation de la population car nous estimions que cette extension affecterait toute la ville. Notre but est de faire fonctionner ce S.O.L. (Schéma d’Orientation Local) avec un maximum de personnes au sein du processus participatif. Il faut réussir cette entrée dans la ville de Louvain-la-Neuve. Il faut terminer cette dalle mais ne pas passer en force. Nous devons tenir compte du "non" franc et massif des citoyens et de leurs arguments car ils sont nombreux à être intéressants."

Julien Tigel Pourtois LOCAL. e : "On a raté le coche"

"Lors de cette mandature, nous avons raté le coche pour réaliser les choses convenablement. La majorité a voulu mettre en place un S.O.L. qui va coûter 140.000 euros au contribuable. Cela a permis de geler le dossier durant la campagne. LOCAL. E s’engage à aller très vite dans le processus participatif car l’échéance du S.O.L. est dans 15 mois. Ce calendrier très serré me fait très peur car à Ottignies il faut entre 7 et 12 ans pour valider un P.C.A., l’équivalent d’un S.O.L. ! Il faut espérer que le promoteur ne sera pas sur la balle pour déposer un nouveau permis."

Renaud Deveen Défi :"À l’heure actuelle, c’est non"

À l’heure actuelle, le projet tel qu’il est présenté par Klépierre, pour Défi, c’est non. Mais ce qui est intéressant c’est que le schéma d’orientation locale va permettre de réorienter le dossier. Dans la nouvelle mouture, nous serons particulièrement attentifs à la présence de commerces locaux, lesStéphane Vanden Eede KAYOUX (Mouvement citoyen)

Stéphane Vanden Eede KAYOUX (Mouvement citoyen) :"Débattre au-delà d’une enquête publique"

"Il faut avant tout savoir que si le S.O.L. rate, alors Klépierre, le promoteur, pourra déposer à nouveau le même permis comme si de rien n’était. Bref, le temps est compté. De notre côté, nous demandons qu’avant l’échéance du S.O.L. (NdlR : dans 15 mois) un dispositif de consultation démocratique et citoyen soit mis en place. Je pense par exemple aux assemblées citoyennes pour débattre de ce projet en plus d’une enquête publique." problèmes de parking et de mobilité. Aussi, on parle de quatre grandes enseignes, mais est-ce que les Ottintois en ont besoin ? Notre rôle sera de participer activement aux réunions et aux débats pour respecter tout cela."

Béatrice De Smet PP : "Nous sommes absolument contre"

"Nous sommes absolument contre cette extension de l’Esplanade et nous voulons respecter l’avis des citoyens. Moi-même, j’ai aidé le mouvement citoyen à récolter assez de signatures l’année dernière pour obtenir une consultation populaire. Mais celle-ci était biaisée puisqu’on a demandé notre avis sur les modifications apportées au projet. Or, les habitants devraient être consultés avant qu’un projet n’atterrisse sur la table. Louvain-la-Neuve ne doit pas devenir un centre commercial géant. Privilégions les circuits courts."