Brabant Wallon Le sacre des Bruxellois est reporté, les Limalois marquent des points précieux (2-1)


 En se déplaçant à Wavre-Limal, Saint-Josse espérait s’imposer et sabrer le champagne. Seulement voilà, en face, il y avait une équipe limaloise engagée dans la lutte pour le maintien.

Le leader a tout tenté en première période mais a buté à de nombreuses reprises sur un Maxime Evrard en état de grâce, auteur de parades cinq étoiles.

Le portier limalois ne pouvait toutefois empêcher Olodeje d’ouvrir la marque au retour des vestiaires. Cet avantage avait le don de motiver Saint-Josse qui manquait le break à la 66e.

Un premier tournant puisque sur le contre, Minsier rétablissait la parité. Les leaders s’énervaient et perdaient leur football. Kaba était bêtement exclu pour une seconde carte jaune et dans les derniers instants, Minsier offrait les trois points à Limal d’un intelligent coup franc. "Un coup de génie pour un joueur placé en pointe après avoir évolué cinq mois en défense", se félicite Ronny Michiels.

De quoi conserver des espoirs de maintien. "Si j’avais pu aligner cette équipe tout au long de la saison, nous serions 5es. On vient de prendre trois points précieux, grâce à notre gardien et au courage de chacun, qui nous permettent de garder espoir."

Du côté de Saint-Josse, on laisse passer une première occasion de fêter le titre. "On a mieux joué que Limal mais quand la chance n’est pas de votre côté, c’est difficile de gagner. La carte rouge nous a également fait très mal, tout comme la nervosité au sein de l’effectif. On a oublié de jouer au football", regrette Soner Cil.

Du coup, Etterbeek, vainqueur à Grez, revient à trois points du leader alors que Saint-Michel, battu à Forest, reste à six unités. "Mais cela ne nous inquiète pas. Nous serons champions. Le titre ne nous échappera pas et nous espérons le fêter dimanche à Forest."