Frappé dans le jardin de sa mère

V. F. Publié le - Mis à jour le

Brabant Wallon

La prévenue s’en était prise à deux jeunes gens avec une griffe de jardinage

WATERLOO Le 25 août 2011, Arnaud se trouvait avec son ami Eric dans le jardin de la mère de ce dernier. Il affirme qu’ils faisaient de petits travaux. C’est alors qu’une tante a débarqué et n’a visiblement que très peu apprécié qu’ils soient présents.

Elle a hurlé, puis s’est saisie d’une griffe de jardin pour les frapper. Bref, la situation a rapidement et réellement dégénéré.

Les victimes affirment avoir reçu des coups avec l’outil ainsi qu’avec des clés de voiture. La dame, elle, est allée déposer plainte pour vol le soir même à la police de Waterloo. Elle a concédé devant les agents qu’il y avait eu une altercation sur place, mais en niant avoir donné des coups. Au contraire, elle affirmait que les jeunes gens avaient voulu la jeter dans la piscine.

Le contexte est un peu particulier : suite à un jugement, Eric ne peut apparemment plus se trouver chez sa mère, qui est la sœur de celle qui a voulu régler le problème par la force.

Le tout s’est terminé il y a quelques semaines devant le tribunal correctionnel, où la dame était poursuivie pour coups et blessures volontaires avec arme. Elle n’est pas venue donner ses explications devant le président, ce qui n’est jamais une bonne idée : le dossier a été pris par défaut et seule la partie civile a pu faire valoir ses arguments et prouver ses dires par un certificat médical.

Du côté du ministère public, on avait aussi regretté publiquement que la prévenue ne soit pas présente, vu le caractère familial du différend. Mais en son absence, une peine de six mois de prison avait été requise. Le tribunal a suivi les réquisitions dans le jugement qu’il vient de rendre : six mois d’emprisonnement, assortis toutefois d’un sursis.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner